Casque audio : les critères pour faire le bon choix

Tout comme pour les écouteurs intra-auriculaires, il n’est pas toujours simple de trouver le casque audio de ses rêves du premier coup. Même si les marques chinoises proposent peu de modèles filaires, il existe de nombreuses références de qualité provenant des quatre coins du monde. Des casques ChiFi d’entrée de gamme aux modèles luxueux  à plusieurs milliers d’euros, je vous explique comment faire le bon choix.

Pourquoi acheter des casques qui coûtent parfois plusieurs centaines ou milliers d’euros alors qu’on peut trouver de superbes intras ChiFi à moins de 100€ ? Pour le plaisir du son bien sûr !

Qu’ils soient filaires ou Bluetooth, les casques audio offrent une meilleure scène sonore que – presque – n’importe quelle paire d’écouteurs. Ils ont aussi tendance à mieux isoler et offrent une large palette de designs et technologies. Que vous soyez un utilisateur nomade ou sédentaire, vous trouverez forcément chaussure à votre pied.

Casque audio

Mais quand arrive le moment de choisir son premier casque HiFi, le choix est parfois ardu. C’est pourquoi je vous ai concocté ce guide d’achat. Vous y trouverez les principaux critères à vérifier avant de passer à la caisse. N’hésitez pas à partager dans les commentaires vos expériences en me disant quel casque audio à eu vos faveurs et pourquoi !

Note : dans ce dossier, je vais principalement aborder les casques filaires. Je vous ferai un topo complet sur les modèles sans fil dans un futur article.

5 critères à vérifier avant d’acheter un casque audio

Prix

Pour certains, ce n’est pas important. Pour d’autres, c’est l’élément essentiel. Je parle bien entendu du prix. Définir un budget est le premier pas vers l’achat du casque idéal.

Comme souvent, l’entrée de gamme est la plus fournie avec des centaines de références disponibles à des tarifs parfois dérisoires. Et puis plus on monte en gamme, plus l’écrémage est intensif. Au final, il ne reste plus que quelques marques qui se tournent vers le très haut de gamme. Pour certains casques à plusieurs dizaines de milliers d’euros, on peut même parler de luxe pur et dur.

Définissez donc votre budget avec soin. Il n’est pas toujours nécessaire de mettre 1000€ dans un casque pour en profiter. D’excellentes références comme le 1More H1707 se trouvent à moins de 120€ sur le net. Bien entendu, la précision n’est pas la même qu’un casque Focal à 3000€. Mais tant que le plaisir est là, quelle importance ?

J’aurai juste une recommandation à faire : privilégiez les casques filaires. À tarif égal, ils sont souvent de bien meilleure qualité que leurs homologues dotés de Bluetooth.

Design

Le design n’est pas qu’une affaire de look. Il englobe tout ce qui concerne la conception et les finitions de votre futur casque HiFi. On distingue ainsi deux grandes familles : circum-auriculaire et supra-aural. En anglais, on parle respectivement de casque over ear et on ear.

Focal Elegia
Le Focal Elegia est un casque fermé circum-auriculaire haut de gamme.

Un modèle circum-auriculaire englobe l’ensemble de l’oreille. Il assure ainsi une meilleure isolation et un plus grand confort. Le casque supra-aural va quant à lui reposer directement sur l’oreille. L’isolation est donc moins bonne et le confort moindre puisque le coussinet appuie directement sur le lobe. J’aime moins ce type de casque mais ce n’est qu’un avis personnel. Les modèles on ear ont en général l’avantage d’être plus légers et moins encombrants que leurs homologues over ear.

Plus vous monterez en gamme, plus les matériaux utilisés seront de qualité. Cela dit, il n’est pas nécessaire d’investir dans un Focal Stellia tout en cuir pour avoir un son au top. Un Meze 99 Noire à 200€ est déjà incroyable de par sa sonorité et sa conception en métal/bois.

Spécifications techniques

Vous avez un budget et une idée du format de votre premier casque ? Parfait, maintenant il ne reste plus qu’à définir quel modèle est adapté à votre matériel. En effet, un smartphone sera incapable de faire fonctionner correctement des casques à haute impédance. Vous ne savez pas ce qu’est l’impédance ? Pas de panique, je vous explique ça immédiatement.

Impédance

Si vous utilisez des écouteurs, le terme d’impédance ne vous est sûrement pas inconnu. Comme je l’explique dans mon guide d’achat des écouteurs ChiFi, l’impédance est la résistance qu’oppose votre matériel au courant. Plus elle est élevée, plus il faudra une alimentation puissante pour obtenir un résultat convenable.

Sennheiser HD6XX
Le Sennheiser HD6XX a une impédance élevée de 300 ohms.

Sur les intras, cette valeur ne dépasse généralement pas les 50 Ω. Par contre, il n’est pas rare que les casques HiFi montent à 150 Ω, 300 Ω voire 600 Ω pour de rares modèles. Au-delà de 100 Ω, oubliez l’usage du smartphone. Vous devrez investir dans un baladeur audiophile puissant ou un amplificateur DAC de bureau.

Si vous voulez être sûr que votre futur précieux passe partout, cherchez donc un modèle à faible impédance, la norme étant aux alentours de 32 Ω.

Sensibilité

Voici une autre mesure qu’il faut prendre en compte lors de l’achat. Exprimée en dB, la sensibilité indique si votre casque peut produire un son de fort volume et avec quelle facilité. Notez que la sensibilité n’est pas forcément liée à l’impédance.

On considère qu’un casque HiFi est peu sensible s’il fait moins de 90 dB. Dans ce cas-là, vous devrez pousser la molette de volume plus fort pour obtenir un bon résultat. En revanche, un modèle à plus de 110 dB chantera facilement même sans forcer. La plupart des constructeurs proposent des casques dont la sensibilité est comprise entre 90 dB et 110 dB.

Je tiens à préciser qu’il est inutile de vous jeter sur les casques les plus sensibles. Ces modèles demandent moins de puissance pour gérer un gros volume, mais ils sont aussi plus sensibles aux parasites et autres bruits électroniques, ce qui peut vite dégrader l’expérience avec du mauvais matériel. Restez donc dans les clous, la valeur de sensibilité n’étant pas non plus le critère principal pour l’achat.

Type de driver

Voici un autre critère qui n’est pas essentiel mais qui pourra toutefois intéresser les amateurs de technique : le driver. Derrière ce nom aux origines britanniques se cache le cœur de votre casque. Le driver – ou transducteur – est en effet le haut-parleur qui va produire le son qui fera vibrer vos tympans.

1More H1707 drivers
Le casque 1More H1707 possède trois drivers.

Dans la plupart des cas, sa taille est de 40 mm, plus rarement 50 mm. Inutile de choisir le plus gros, la qualité ne sera pas forcément meilleure. On trouve certains casques audio qui tentent des approches plus originales en utilisant plusieurs drivers, comme le 1More avec ses trois éléments séparés.

Outre la taille, on distingue aussi divers fonctionnements : dynamique, magnétique planaire, électrodynamique ou électrostatique. Dans 75% des cas, vous tomberez probablement sur des modèles à transducteurs dynamiques. Mais plus vous monterez en gamme, plus vous aurez de chances de trouver des casques avec des drivers atypiques. La qualité est en général meilleure, mais le prix pas forcément justifié. Donc ne vous prenez pas trop la tête, surtout sur un premier achat !

Ouvert ou fermé ?

Ça y est, le casque idéal commence à se former dans votre esprit ? Il est maintenant temps de décider si vous voulez un modèle ouvert ou fermé.

Voici un critère qui va non seulement modifier le son de façon drastique, mais aussi décider de vos usages futurs. J’aurai pu inclure ceci dans le paragraphe sur le design, mais ça me semblait plus approprié d’en faire une partie séparée.

Casque ouvert : l’aération au détriment de l’isolation

Commençons par les modèles ouverts. Ces derniers sont munis d’oreillettes avec une large ouverture sur l’extérieur. Une grille protège le transducteur, avec parfois un filtre anti-poussière. Les casques ouverts les plus connus sont certainement ceux de Sennheiser.

Focal utopia
Le Focal Utopia est certainement le meilleur casque ouvert du marché, mais aussi le plus cher !

Ce type de construction permet une excellente aération du son. La musique semble plus large, moins comprimée autour des oreilles. C’est le top pour écouter des orchestres symphoniques ou des concerts enregistrés en live.

Par contre, l’isolation passive en prend un coup. Vous entendrez tous les sons venant de l’extérieur puisqu’il n’y a pas de coque sur les oreillettes. Il en ira de même pour les personnes autour de vous qui profiterons de vos musiques à plein tube. Ma recommandation : gardez ce genre de casque pour la maison, au calme !

Casque fermé : intimité et confort

Le casque audio fermé est le plus répandu sur le marché. Comme son nom l’indique, il est entièrement fermé au niveau des oreilles. Si vous cherchez à écouter vos musiques préférées en toute tranquillité, alors c’est le choix du roi. Même si l’isolation ne se vaut pas sur tous les modèles, elle sera toujours meilleure qu’avec un casque ouvert.

Meze 99 Noire
Le Meze 99 Noire est un formidable casque fermé très abordable.

L’inconvénient, c’est que le son est moins aéré, il semble plus proche des oreilles. Ce n’est pas mauvais pour autant, loin de là. On a même des casques haut de gamme qui arrivent à rivaliser avec leurs homologues ouverts. Moi-même, j’utilise des casques fermés au quotidien. La sonorité est juste différente, pas meilleure ou moins bonne qu’en style ouvert.

C’est la solution la plus adaptée pour une écoute nomade, dans le bus ou le métro. Même si vous entendrez toujours les bruits extérieurs, ils seront suffisamment atténués pour que vous puissiez écouter vos morceaux tranquillement. Et ceci sans en faire profiter tout le voisinage !

Câble et coussinets

Voici un point souvent négligé lors de l’achat mais qui revêt une certaine importance. Ce sont les petits détails qui détermineront si votre casque HiFi vous accompagnera pour les vingt prochaines années ou s’il faudra en changer dans six mois.

Tout d’abord, privilégiez les câbles détachables. En cas de casse, vous n’aurez pas à changer intégralement de matériel, juste à investir dans un nouveau câble. Assurez-vous que la connectique soit adaptée à votre smartphone/ampli DAC/baladeur. C’est souvent du Jack 3.5 mm, mais parfois on a juste du XLR prévu pour les amplis de bureau.

Coussinets Brainwavz
Un casque Audio Technica équipé de coussinets Brainwavz.

Autre point important : les coussinets. Avec un usage quotidien, les modèles les plus fragiles survivent rarement plus de deux ans, voire moins. Si vos pads ne peuvent pas se retirer – comme sur le 1More H1707 – alors vous devrez jeter votre cher casque. Autant dire que ça fait mal !

En plus d’assurer une bonne durabilité à votre casque, un changement de coussinets modifiera aussi le son. Des marques comme Dekoni ou BrainWavz proposent des pads adaptés aux casques audio les plus connus. N’hésitez pas à expérimenter, vous pourriez être surpris.

Le plus important : savourer le son !

S’il est nécessaire de connaitre un peu la technique avant de se jeter sur le premier casque venu, le principal reste de profiter du son qu’on aime. Certains ne jurent que par les casques haut de gamme, cherchant le moindre détail. D’autres se contentent au contraire de modèles entrée de gamme, appréciant leur musicalité souvent plus exacerbée.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais point de vue. L’important, c’est de trouver le son qui vous convient. Un casque audio est un compagnon qui vous suivra durant des années si vous en prenez soin, donc autant qu’il vous plaise un minimum !

Si vous ne savez pas par où commencer, je vous recommande de faire des essais dans des magasins spécialisés. Il existe de nombreuses enseignes comme Son-Vidéo qui permettent de tester sur rendez-vous dans un endroit calme les meilleurs casques du marché, ainsi que le matériel associé : amplis, baladeurs, etc… Sinon, vous avez bien entendu mes tests de casques audio qui vous donneront déjà une première idée de choix.

Maintenant que vous avez toutes les clés en main, il ne vous reste plus qu’à acheter le casque de vos rêves. J’attends vos retours avec impatience !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *