Casque Audio

Test Focal Bathys : le vrai roi des casques Bluetooth ?

Par Jo, le 28 octobre 2022 — 16 minutes de lecture
Test Focal Bathys

Il y a quelques semaines, Focal surprenait tout son monde en lançant par surprise son premier casque sans-fil avec ANC. Ni une, ni deux, j’ai craqué. Je vous donne maintenant toutes mes impressions dans ce test du Focal Bathys !

On pensait que la marque stéphanoise avait abandonné le marché des casques Bluetooth depuis belle lurette, préférant se concentrer sur les modèles filaires haut de gamme. Et là, BAM !

Voilà que débarque le Bathys, sorte de Celestee sans-fil. Une grande première pour Focal, mais aussi pour les fans de la marque. Car maîtriser le son, c’est bien. Mais encore faut-il maîtriser le reste…

Je ne le cache pas, le Focal Bathys m’a un peu laissé sur ma faim par rapport à certains éléments. Malgré ça, je ne l’échangerai pour rien au monde. Je vous explique pourquoi dans ce test complet.

 

Note : le Focal Bathys présenté dans cet article a été acheté par mes propres moyens auprès de Recycle-Hifi. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

Focal Bathys : spécifications techniques

La société basée à Saint-Etienne n’en est pas à son coup d’essai sur le marché du casque Bluetooth. Les amateurs se souviendront avec nostalgie de la gamme Listen Wireless, maintenant retraitée.

Présentation Focal Bathys
©Focal

Le Bathys fait cependant les choses différemment de ses ancêtres. Le but n’est pas de séduire le grand public, mais bel et bien les audiophiles en recherche d’une solution nomade de qualité.

Pour ça, Focal met les petits plats dans les grands en reprenant ses fameux transducteurs à dôme M en aluminium et magnésium. Ceux-là même qui ont fait le succès du vénérable Elegia ou du plus récent Celestee. Et d’ajouter par dessus tout ce qui va bien avec de l’ANC, une bonne autonomie et une application pour smartphone.

Pour résumer, voici ce que nous offre le Focal Bathys :

  • Architecture : driver dynamique 40 mm à dôme M en aluminium et magnésium
  • Plage de fréquence : 15 Hz à 22 kHz
  • Prise : Jack 3.5 mm, USB-C en mode DAC
  • Codecs Bluetooth : AAC, SBC, AptX et AptX Adaptive
  • Autonomie : 30h avec ANC, 35h avec ANC sur Jack 3.5 mm, 42h en mode DAC USB
  • Autre : Bluetooth 5.1 multi-points, assistant vocal intégré, Google Fast Pair

Prix Focal Bathys

Vous trouvez le Sony WH-1000XM5 trop cher ? Le casque AirPods Max dispendieux ? Alors le Focal Bathys va vous mettre en PLS !

La marque stéphanoise n’y va pas avec le dos de la cuiller côté tarification. Comptez 800 euros pour mettre la main sur ce petit bijou. Ça pique, même s’il y a plus cher…

Pour ma part, je suis passé par Ming de Recycle-Hifi pour me procurer le précieux à moindre prix. Grâce à l’échange de mon ancien casque sans-fil Yamaha, j’ai pu obtenir le Focal Bathys à 600€ seulement, ce qui est déjà plus raisonnable, surtout avec un paiement en plusieurs mois.

Recycle-Hifi

Si vous aussi êtes intéressé par l’échange d’un ancien casque (ou autre matériel Hi-Fi), n’hésitez pas à contacter Ming pour voir avec lui les possibilités de réduction tarifaire qui s’offrent à vous. Vous trouverez ses coordonnées sur l’image ci-dessus.

Design et finitions

Allez, je ne vous fais pas languir plus longtemps. Passons sans tarder au décorticage du Bathys.

Design Focal Bathys

Si vous appréciez le design du Stellia et du Celestee, alors vous allez vous régaler avec le casque sans-fil Focal. Celui-ci reprend les fameuses oreillettes à nid d’abeille, avec de beaux matériaux à la clé : cuir sur l’arceau, yokes en magnésium. Le plastique reste peu représenté, et c’est tant mieux vu le prix de l’ensemble.

Pour les geeks, notons la présence d’une LED au niveau du logo de la marque. C’est peu discret mais force est de constater que ça en jette pas mal. Le Focal Bathys est tout simplement magnifique, c’est une vraie pépite pour les yeux !

Packaging

Une fois n’est pas coutume, la marque française laisse de côté sa grosse sacoche pour passer sur un modèle plus compact.

Là aussi, c’est la grande classe. La pochette rigide se pare de tissu sur toute sa surface interne et externe. Le casque Bluetooth se glisse au poil dans cette gangue protectrice d’excellente qualité.

Sacoche Focal Bathys

Le logement central contient quant à lui deux câbles de 1.2 m. Le premier est le fil Jack 3.5 mm pour l’utilisation en filaire. Le second est un câble USB-C vers USB-C, dédié à la recharge mais aussi à l’utilisation en mode DAC. J’y reviendrais plus loin dans ce test.

Retenez juste ici que la sacoche est à l’image du prix demandé : luxueuse, classe et très efficace.

Confort

Le confort des casques Focal est souvent discuté sur le web. Certains les trouvent atroces au possible. D’autres sont des fans ultimes. Avec le Bathys, la marque stéphanoise devrait séduire sans problème les fans de la première heure aussi bien que les réfractaires.

Ça commence par une belle réduction de poids. Le Focal Bathys pèse seulement 350 grammes. Si ça reste élevé pour un casque sans-fil, c’est beaucoup plus léger que les productions habituelles de la marque. Il suffit de comparer le Celestee sur la photo ci-dessous pour constater l’affinement du Bathys.

Bathys et Celestee

On remarque aussi un beau travail sur les coussinet en cuir. Ces derniers sont plus souples que sur le Celestee, tout en restant aussi profonds, voire plus. Malgré un clamp assez élevé, je n’ai jamais ressenti le moindre inconfort avec le Bathys, que je porte presque toute la journée sans aucune gène (avec les lunettes en plus).

Coussinets casque Focal

Non content d’être flatteur pour l’œil, ce magnifique casque est donc une petite perle de confort !

Contrôles

Dans un monde où tout est tactile, les boutons physiques du Focal Bathys tendent à détonner. Je ne m’attendais pas à trouver de bons vieux interrupteurs sur un casque à ce prix.

Après plusieurs jours d’utilisation, force est de constater que je vis très bien avec cette disposition. Focal a fait en sorte de rendre l’utilisation de son casque Bluetooth la plus simple possible.

Boutons Focal Bathys

Sur la tranche droite, on retrouve le classique combo « Volume + Lecture/Stop ». Il est secondé d’un bouton dédié à l’assistant vocal, de la prise USB-C et de la prise Jack 3.5 mm. Plus étrange est l’interrupteur glissoire dédié au mode d’écoute : Bluetooth ou DAC USB.

Bouton ANC casque Focal

Sur le côté gauche du Bathys on trouve un unique bouton dédié à la gestion de l’ANC. Selon la durée de l’appui, cet interrupteur permet de basculer sur le mode transparence ou de moduler la puissance de la réduction active des bruits.

Il faut un petit temps d’adaptation pour s’habituer à ce fonctionnement un peu atypique. Une fois fait, le Focal Bathys se révèle très intuitif dans son utilisation de tous les jours.

Câble

Bon, il va bien falloir que je lui trouve des défauts à ce petit Bathys, sinon vous risquez de me taxer de favoritisme !

Pour le coup, l’un des points qui m’a le plus déçu provient clairement du câble. Focal ne semble pas avoir travaillé cette partie. Du tout.

Câbles Focal Bathys

On se retrouve donc avec un pauvre câble 3.5 mm vers 3.5 mm en plastique, au look très « cheap ». Même le fil USB-C est plus épais et parait plus qualitatif.

S’il est évident que le Focal Bathys est avant tout conçu pour une écoute sans-fil, j’aurais quand même apprécié un câble mieux travaillé…

Qualité sonore

Sources de test : Shanling M3X, iPhone SE 2, Galaxy Z Flip 3

Récupérer les drivers de casques filaires et coller ça dans un caque Bluetooth est-il une bonne idée ? Oui, carrément !

Bien qu’il soit sans-fil, le Focal Bathys n’a absolument pas à rougir face aux autres modèles de la marque stéphanoise. C’est une véritable pépite qui surclasse tous les casques Bluetooth que j’ai pu écouter ces dernières années, et de loin.

Rendu global

Les fameux transducteurs à dôme M font une fois de plus des miracles. Le Focal Bathys m’a bien mis la tête à l’envers, m’embarquant dans un voyage sonore à nul autre pareil.

Il conserve la signature Focal, tout en équilibre et en technicité. On sent toutefois qu’il y a eu du travail sur les aigus qui viennent se placer à mi-chemin entre Elegia et Celestee. Le son est ainsi très clair sans pour autant devenir acide sur les morceaux les plus pointus.

Test Focal Bathys

Les basses font quant à elle preuve d’une certaine profondeur, très agréable mais jamais surjouée. On sent bien un pic qui vient donner du mordant à l’ensemble, rendant ainsi le Focal Bathys particulièrement vivant mais néanmoins sage comme il sied à un modèle Hi-Fi.

Au milieu de ça, les voix restent bien distinctes, sans aucun écrasement, ni sibilance. La maitrise Focal en somme.

Le Bathys devrait être en mesure de plaire à un maximum de personnes, audiophiles ou non. Pour tout dire, dès que je le porte, j’ai l’impression d’avoir un vrai casque HiFi sur la tête et non pas un casque sans-fil. J’en suis dingue !

Scène sonore et précision

Nombre d’audiophiles reprochent aux casques Bluetooth leur manque de précision. Je ne doute pas que le Focal Bathys devrait les réconcilier avec la technologie sans-fil.

Le casque français (mais fabriqué en Chine…) jouit d’une scène sonore très large, se détachant parfaitement des oreilles. Pour le coup, j’ai eu l’impression de retrouver le Elegia qui m’avait tant séduit sur ce point.

Et la précision ? Parlons-en un peu. J’entends souvent que les casques Bluetooth n’ont pas la prestance des modèles filaires, et gnagnagna, et gnagnagna… Vous voulez de la précision ? C’est ce que vous donne le Bathys. C’est un véritable petit chirurgien qui détoure chaque instrument et le place parfaitement là où il doit être.

Bon sang, ce casque est tout simplement superbe, je n’arrive toujours pas à réaliser que je porte un modèle sans-fil. Le Focal Bathys atomise sans aucun problème mon vieux Yamaha ou n’importe quel Sony, Bose et cie !

Mode DAC

Vous vous rappelez du Hifiman Deva, ce casque 3-en-1 plutôt étrange venu de Chine ? Hé bien le Focal Bathys est assez proche de lui par certains aspects.

Tout comme son comparse asiatique, le casque audio français peut fonctionner en filaire via une connexion USB-C. Il suffit pour ça de basculer l’interrupteur sur la position centrale dédiée au mode DAC. Le son est alors décodé par la puce logée dans le Bathys.

Focal Bathys mode DAC

Vous allez me dire, quel est l’intérêt d’utiliser un câble sur un casque Bluetooth ? Vous obtiendrez tout simplement un meilleur son. Le mode DAC convient ainsi aux utilisateurs sédentaires qui veulent un max de précision.

À l’écoute, on gagne en dynamique et en précision. Le Focal Bathys délivre 100% de ses possibilités. Il devient dès lors un véritable casque Hi-Fi de salon, avec tous les avantages et inconvénients que cela entraine. J’aime beaucoup cette possibilité de changer les usages selon la situation. On sort ainsi du cadre 100% sans-fil de la plupart des casques ANC.

Isolation passive et ANC

Technique

Le Bathys marque une grande première pour Focal qui rentre ainsi sur le marché des casques avec réduction des bruits ambiants (ANC). Un premier essai qui s’avère moyennement convaincant pour le coup…

Si l’isolation passive du Bathys est plutôt bonne avec ses coussinets en cuir qui épousent bien le crâne, j’avoue que j’attendais mieux de la part de l’isolation active. Le casque français fait les choses assez bizarrement d’ailleurs.

En effet, le Focal Bathys ne fonctionne pas sans ANC. Quand vous l’allumez, il active soit l’un des deux niveaux d’ANC, soit le mode transparence, à votre convenance. Il n’y a aucun fonctionnement passif, c’est bien dommage. Cela sous-entend donc que le jour où la batterie rendra l’âme, vous ne pourrez plus rien tirer du casque.

Modes ANC

Ça c’est pour le fonctionnement. Parlons maintenant de l’efficacité de cette fameuse ANC. Si on retient que c’est un premier essai, Focal s’en tire honorablement. En revanche, si on se base seulement sur le prix, ce n’est pas très folichon par rapport à un Sony ou un Bose…

On sent bien le manque d’expérience de Focal sur ce type de technologie. La réduction active des bruits ambiants a ainsi du mal à bien atténuer les voix et bruits un peu aigus. Il n’y a que dans le bas du spectre qu’on sent bien la réduction du bruit.

Selon l’environnement, vous pouvez basculer avec le bouton ANC du mode Silent au mode Soft. Ce dernier se rapproche assez de ce que pourrait être l’isolation passive naturelle du casque. Pratique si vous sortez dans la rue pour garder une oreille aux alentours sans pour autant trop sortir de votre bulle.

Mode transparence

Toujours avec le bouton placé sur l’oreillette gauche, vous pouvez basculer en un appui sur le mode transparence. Les haut-parleurs captent alors tout ce qui passe à portée, avec une bonne sensation de localisation à 360°.

Le mode transparence est plutôt pas mal réalisé. Mais là aussi, ça n’atteint pas le niveau des ténors du marché. On entend particulièrement un effet de souffle qui peut devenir embêtant à la longue.

Je me dois quand même de nuancer mes propos. Le Bathys n’est pas catastrophique, loin de là. C’est simplement que je m’attendais à mieux à ce niveau de prix. Ce casque se démarque avant tout par sa qualité sonore exceptionnelle, pas par ses technologies ANC.

Comparaison

Focal Bathys vs Focal Celestee

Le Bathys et le Celestee sont tous deux commercialisés dans le même secteur tarifaire, soit un peu moins de 1000 euros. Mais comment choisir sachant que ces deux casques Hi-Fi sont très proches l’un de l’autre ?

Tout d’abord, le Bathys est bien plus compact que le Celestee. S’il reste imposant pour un casque Bluetooth, il passe pour un nain à côté de son grand frère filaire. Il est aussi plus léger, ce qui pourra jouer sur le confort lors des longues sessions d’écoute. Bien entendu, le Celestee a comme avantage de ne jamais devoir être rechargé.

M3X Focal Celestee

Côté son, les signatures sont assez proches. Le Bathys sonne néanmoins plus clair que son grand frère avec un creux dans les aigus moins marqué. Le Celestee a ainsi un rendu plus chaleureux, un peu moins brillant que le petit dernier de Focal. Quant aux basses, elles font jeu égal en restant légèrement relevées mais sans trop en faire. Pour ce qui est de la scène sonore, elle est plus large sur le Bathys, mais le Celestee ira chercher plus de détails avec une bonne source.

Le choix se fera avant tout sur les usages. Le Focal Bathys s’adresse aux utilisateurs nomades qui veulent un son Hi-Fi même en déplacement. Les utilisateurs sédentaires qui n’ont pas besoin d’une atténuation active des bruits et se moquent de la taille de leur casque privilégieront le Celestee. Ou sinon, faites comme moi : prenez les deux chez Recycle-HiFi et faites-vous plaisir en toutes circonstances !

Application mobile Focal & Naim

Comme tout casque Bluetooth qui se respecte, le Bathys s’appuie sur une application mobile (compatible Android et iOS). Celle-ci permet non seulement de garder le casque sans-fil à jour, mais aussi d’ajuster quelques réglages.

Application Focal menu principal

Pour son premier essai, Focal ne prend pas de risques. L’appli Focal & Naim est tout ce qu’il y a de plus spartiate. On est à des milliers d’années-lumière d’une application comme celle de Sony, bourrée de paramètres…

Une fois le Bathys appairé (grâce à Google Fast Pair sur les smartphones Android), on accède aux réglages suivants :

  • EQ à 5 bandes, avec 2 presets : Home ou Loudness
  • Réduction des bruits : Mode transparent, Soft et Silent
  • Allumage des LED (2 niveaux) ou extinction

Voilà, c’est tout. Le menu principal affiche aussi le niveau de batterie et le codec utilisé. En allant dans les paramètres, vous pourrez quand même choisir votre assistant vocal préféré et activer la mise en veille automatique du casque.

Focal&Naim EQ

Là aussi, je reste sur ma faim. J’aurais aimé plus de contrôle sur l’ANC, comme par exemple la possibilité de créer des zones d’activation automatique selon le lieu. Un EQ plus poussé n’aurait pas non plus été du luxe.

ANC Focal Bathys

Après, ce minimalisme offre un certain avantage : on chausse le casque et on profite du son sans se prendre la tête !

Autonomie

Voyons maintenant combien de temps on peut utiliser le Focal Bathys, sachant que son ANC fonctionne toujours et qu’il n’y a aucun mode passif. Sur la fiche technique, la marque française annonce une durée d’utilisation de 30h en mode ANC et connexion Bluetooth. Ça monte jusqu’à 42h si vous branchez le Bathys en USB-C et utilisez son DAC directement.

Globalement, ça reste dans la moyenne actuelle, ni plus, ni moins. Lors de mes essais, j’ai tenu sans problème la trentaine d’heures avec le son à environ 1/3 de la puissance.

Une fois de plus, je déplore l’impossibilité d’utiliser ce casque en passif. C’est à mon sens l’un de ses plus gros défauts…

Faut-il acheter le Focal Bathys ?

OUI si :

  • Vous aimez le design Focal, élégant et luxueux
  • Vous voulez un casque sans-fil au son digne d’un modèle Hi-Fi

NON si :

  • Vous voulez une ANC qui surpasse celle des casques Sony ou Bose
  • Vous voulez plein de technologies comme la détection du port, le zonage de l’ANC, etc…

Conclusion test Focal Bathys

L’avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Qualité sonore
  • Confort
  • Autonomie
  • Isolation active
4.5

Résumé

Voici venu le moment de conclure ce test. Si je devais m’écouter, je collerai immédiatement un 5/5 au Focal Bathys. Mais ce ne serait pas objectif.

Aussi bon soit-il côté sonore, le premier casque Bluetooth de Focal souffre de quelques défauts de jeunesse. Parmi eux, on retiendra l’ANC qui pourrait être meilleure ainsi que l’application un peu trop dépouillée. L’absence de technologies propres aux casques sans-fil (comme la détection du port ou le zonage de l’ANC) pourra aussi être un éventuel frein à l’achat.

Dès lors, faut-il vraiment dépenser 800€ dans le Focal Bathys ? Tout dépendra de vos besoins. Si le confort et la qualité sonore sont pour vous primordiaux, foncez sans attendre. Par contre, si vous préférez mettre l’accent sur les technologies sans-fil au détriment du son, autant aller chez Sony, Bose ou pourquoi pas Apple.

Le Focal Bathys vise à mon sens les audiophiles et non le grand public. Pour ma part, je suis totalement fan de ce magnifique casque sans-fil car il m’offre le meilleur son que j’aie jamais entendu en Bluetooth. Il est de plus hyper confortable et super sexy. Que demander de plus ?

Jo

Rédacteur depuis des années, je suis récemment tombé dans le chaudron de l'audio. Écouteurs, casques et surtout baladeurs : j'ai une envie irrépressible de tester tout ce qui me passe dans les oreilles !

Commentaires

Le 28 octobre 2022 à 6:22 , Cyberspace1559 a dit :


Ce bathys est un beau petit bijou, j'ai le Yamaha yh e700a que j'adore et qui selon moi et mes écoutes était le meilleur casque sans fil sur la qualité audio, dépassé justement par ce bathys. Le truc c'est que le bathys est quand même assez en dessous du Focal (vous entendrez pas la différence si vous n'avez pas l'oreille entraînée mais c'est une différence qui a mon sens va empêcher certains usages avec le bathys que le célestee pourra accomplir). Pour ce qui est de la différence sonore le bathys sonne un peu mieux que le Yamaha, mais c'est pas non plus si impressionnant comme dit dans l'article (c'est je dirais 20-30% mieux au grand max sur de l'aptx adaptive). Je compte me prendre le célestee (déjà car j'ai déjà le Yamaha qui est incroyable en soit et que je considère déjà comme hifi, surtout quand des casques hifi a 300-400euros sonnent pareil...) Et surtout car le célestee est filaire et a une scène sonore qui n'est pas algorithmée. C'est parfait pour le mixage son. Je compte utiliser le célestee pour le travail en priorité (surtout que niveau confort c'est assez incroyable mais faut une assez grande tête). Ce test est a mon sens un peu impartial (pas forcément sur la qualité audio mais sur les comparaisons notamment avec le Yamaha et le airpods max qui y est très légèrement mentionné maisq ui pour moi ces 2 casques sont des vrais concurrents aux casques hifi dans la gamme des 300 euros contrairement aux Sony qui valent rien ...)sinon test très intéressant, bien expliqué. Je vous recommande le bathys les yeux fermés (pas totalement car le design c'est typiquement le design de casque qui pète rapidement... Contrairement au célestee ultra robuste, encore une fois parfait pour un usage pro)


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 30 octobre 2022 à 1:51 , Vincent a dit :


Bonsoir,
Merci pour ce test qui sent le vrai fan de focal et il y a de quoi!
Je fais parti des rares personnes qui ne supporte pas l’anc, est il possible de le couper? Ne se lance t’il pas par défaut à chaque utilisation?
Merci et longue vie à Chili.fr


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 30 octobre 2022 à 10:18 , Jo a dit :


Hello Vincent !
Comme indiqué dans le test, le casque ne fonctionne pas sans ANC. Lorsqu'on l'allume, il passe automatiquement sur l'ANC ou alors le mode transparence. Toutefois, tu peux utiliser l'ANC en mode Soft pour limiter l'atténuation, l'isolation ressemble alors à celle d'un casque sans ANC, proche de l'isolation naturelle.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 30 octobre 2022 à 10:30 , Vincent a dit :


Merci pour ta réponse. Bon dimanche


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 11 novembre 2022 à 9:00 , Jérôme a dit :


Bonjour Vincent. Je viens de lire l’article sur le Focal Bathys. Je possède une installation 5.1 dôme de focal et une paire de Sopra 3 toujours chez Focal. J’apprécie beaucoup le son précis de Focal. J’étais partant pour le Celestee mais le Bathys vient tout bouleverser. Je pense que son système 3 en 1 est bien plus dans l’air du temps et pratique . Ma question est, vais-je retrouver le son Focal ? J’utilise en filaire un Sennheiser momentum on ear. Malheureusement il n’est pas très confortable pour une longue écoute. Sachant le peu de défauts du Bathys, faut-il attendre une évolution ou me conseillez-vous de franchir le pas ? Merci d’avance. Jérôme.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 14 novembre 2022 à 10:07 , Jo a dit :


Hello Jérôme !
Je dirais que le choix dépendra avant tout de tes usages. Pas de soucis, le son Focal est bien présent sur le Bathys. C’est précis, clair et aéré comme toujours avec la marque stéphanoise. C’est encore mieux en mode DAC.
MAIS il faut prendre en compte que ce modèle ne fonctionne qu’avec une batterie. Qui sera HS dans 3 ou 4 ans. Donc poubelle si jamais il n’est pas possible de la changer. Tu n’auras pas ce genre de problème avec un Celestee qui pourra te durer 10 ou 20 ans, voire plus. Je te recommande donc de choisir selon tes vrais besoins et de bien réfléchir sur le long terme avant de craquer. Dans les deux cas, tu vas kiffer, peu importe ton choix !


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.