Test Casque Audio

Test Focal Azurys : le casque fermé incontournable en 2024 !

Par Jo, le 4 juin 2024, mis à jour le 20 juin 2024 — 14 minutes de lecture
Test Focal Azurys

La célèbre marque française, spécialiste du casque Hifi haut de gamme, revient sur le devant de la scène avec un nouveau jouet : le Focal Azurys. Héritant du mème design que le Bathys sans fil, ce nouveau casque fermé vise un public moins audiophile que d’ordinaire. Pourtant, il m’a totalement conquis !

J’avais parié avec Ming de Recycle-Hifi que les nouveautés Focal serait plus entrée de gamme. Mais j’étais loin de m’attendre à un tel coup de la part de la marque stéphanoise…

Je m’attendais à un remplacement du Celestee, qui a maintenant trois ans au compteur.

Hé bien non, il va sagement rester à sa place !

Pour le coup, Focal semble vouloir étendre la série « -ys », lancée avec le Bathys Bluetooth l’an dernier. Celui-ci est donc rejoint par deux nouveaux casques : l’Hadenys et l’Azurys.

Même design compact, prix inférieur à 800 €, fabrication en France : en bref, tout l’esprit Focal, mais à prix « bas ».

Après plusieurs semaines d’essai, inutile de préciser que je suis carrément fan du concept. Et je ne dis pas ça uniquement parce que je suis un gros fan-boy !

Note : le Focal Azurys présenté dans cet article a été prété par Ming de Recycle-Hifi. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.


Un mot sur Recycle-Hifi

Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises de Recycle-Hifi, mais un petit topo pour les nouveaux ne fera pas de mal.

Il s’agit d’une entreprise spécialisée en distribution audio et consulting, avec un petit élément en plus : le recyclage de casques audio.

Le principe est simple. Si vous avez un casque (ou des enceintes, baladeurs, etc.) qui traine dans un meuble, Ming vous le rachète et déduit son prix du matériel que vous prendrez chez lui.

C’est de cette façon que j’ai pu économiser pas loin de 1 000 € ces dernières années en me fournissant auprès de Recycle-Hifi !

Avouez que c’est le genre d’économies qui fait plaisir, surtout par les temps qui courent. Pour en profiter, rien de compliqué : il vous suffit d’appeler Ming au numéro indiqué sur l’image juste dessous.

Coordonnées Recycle-Hifi

Si vous indiquez que vous venez de ma part, vous aurez droit à une petite ristourne. De plus, si vous n’êtes pas sûr de votre choix lors de l’achat, vous pouvez demander un essai de 14 jours votre domicile.

Vous aimez le matos ? Vous le gardez après l’avoir payé. Vous n’aimez pas ? Il suffit de le renvoyer. Pas mal, n’est-ce pas ?!


Focal azurys : spécifications techniques

Techniquement, le Focal Azurys n’est pas une perle d’innovation. Le constructeur français se contente de reprendre la recette qui fait le succès de ses casques depuis des années, à savoir ses haut-parleurs à dôme à profil M en aluminium et magnésium.

Vue du casque Focal Azurys posé contre un mur de pierre.
Le nouveau casque Focal est une petite merveille ! – ©Johan Gautreau pour ChiFi.fr

Oui, les mêmes que dans le Celestee, le Bathys, le vieux Clear ou encore le célèbre Elegia. On ne change pas une équipe qui gagne, après tout !

Je dirais que la nouveauté se situe avant tout dans le design, bien plus compact que les casques Hi-fi plus haut de gamme du catalogue stéphanois. Mais j’y reviendrai en temps voulu dans ce test.

En attendant, voici ce que vous aurez pour seulement 549 € :

  • Type : circum-auriculaire fermé
  • Architecture : driver dynamique 40 mm en aluminium/magnésium
  • Impédance : 26 Ω
  • Sensibilité : 100 dB
  • Plage de fréquence : 15 Hz à 22 kHz
  • Câble : mini jack 3.5 mm – 1.25 m de longueur
  • Prise : Jack 3.5 mm

Peu gourmand, ce casque fermé s’alimente avec le premier smartphone venu. Privilégiez quand même un baladeur numérique ou un petit ampli/DAC pour profiter au mieux de vos musiques en haute fidélité.

Le Grand Déballage de PP Garcia

L’inimitable PP Garcia a pu déballer en avant-première les deux nouveaux casques Focal : l’Azurys et l’Hadenys. Une belle vidéo à découvrir dès maintenant !

Packaging : un casque nomade qui s’assume pleinement

Avec son Azurys, Focal vise clairement le grand public, en particulier les personnes qui aiment trimballer leur matos partout avec eux.

Cela se ressent dès l’ouverture du colis, très similaire à celui du Bathys.

Azurys posé sur sa boite de transport.
L’Azurys est aussi compact que le Bathys. – ©Johan Gautreau pour Chifi.fr

On retrouve ainsi une mallette de transport identique au modèle susnommé, sauf sur la couleur, ici du bleu. La marque de Saint-Étienne s’inspire de l’azurite, une pierre semi-précieuse aux coloris bleutés du plus bel effet.

À l’intérieur de cette sacoche rigide, le casque fermé repose à plat. Hé oui, ce modèle possède des oreillettes pliantes, comme il sied à tout casque nomade !

Il en résulte un très faible encombrement, largement inférieur aux modèles de salon comme le Celestee ou le Clear Mg.

J’apprécie cette approche, très efficace quand on a peu de place chez soi ou quand on voyage souvent.

Design et finitions : la qualité Focal, tout simplement

Je kiffe le look Focal depuis ma découverte de la marque française. Vous vous doutez donc bien que l’Azurys n’allait pas me faire changer d’avis, puisqu’il reprend le design de son homologue Bluetooth, le Bathys.

Vue de près de l'oreillette droite et du câble.
L’Azurys reprend le design emblématique des casques Focal. – ©Johan Gautreau pour Chifi.fr

Avec un poids de seulement 306 g (contre 430 g pour le Celestee), le Focal Azurys semble léger comme l’air. Son design pliable facilite le transport, tout en assurant un confort de tous les instants.

Bien entendu, l’ensemble profite de matériaux haut de gamme : arceau en cuir véritable, yokes en magnésium, coussinets à mémoire de forme en textile tressé respirant…

Vue de près de l'arceau en cuir et des yokes.
La conception est impeccable, rien à redire sur ce point. – ©Johan Gautreau pour Chifi.fr

Focal démontre une fois de plus son savoir-faire, on en a pour notre argent !

La couleur bleue mélangée au gris clair se montre très plaisante, sortant des habituels tons plus foncés employés sur les autres casques de la société stéphanoise.

Le top, c’est qu’il n’y a aucun craquement dans la structure. Les fans de longue date savent à quel point c’est un défaut récurrent sur les appareils audio de la marque française.

Ce petit Azurys est donc un compagnon idéal pour les personnes qui veulent un casque Hifi facile à transporter, élégant et léger !

Confort : comme un nuage sur la tête !

Le Focal Azurys est d’un confort incroyable. En fait, je le trouve meilleur que le Celestee sur ce point, qui pourtant était déjà un modèle en la matière à son époque.

Un fait dû en grande partie au poids et à la taille réduite du matériel. Sincèrement, je crois bien que Focal tient une recette gagnante avec ce nouveau format !

Vue des coussinets à mémoire de forme.
Chaque coussinet profite d’une mousse à mémoire de forme, pour un confort optimal. – ©Johan Gautreau pour Chifi.fr

Les coussinets, assez rigides, contribuent à la bonne mise en place du casque sur le crâne. Il ne serre pas trop les tempes, même avec les lunettes.

Pour ma part, je suis conquis par ce Focal Azurys, qui est une vraie perle à porter des heures durant !

Câble : adieu le symétrique, bonjour le microphone

Passons maintenant aux choses qui fâchent… Ben oui, il fallait bien lui trouver des défauts quand même à ce Focal Azurys !

Pour le coup, ça se passe au niveau du câble, un peu trop léger en termes de qualité.

Celui-ci se branche sur l’oreillette gauche. Il n’y a pas de port sur le côté droit. Impossible donc d’utiliser un câble symétrique en Y comme sur les modèles plus haut de gamme de la marque française. Heureusement que l’Azurys est facile à alimenter !

Vue rapprochée du câble coudé et de son microphone.
Le câble me laisse sur ma faim… – ©Johan Gautreau pour Chifi.fr

Outre cette connectique limitée, je trouve que le fil en plastique lui-même fait assez pauvre. Il est un peu trop fin à mon goût.

L’avantage, c’est qu’il intègre un microphone, apte à capturer votre voix lors des conversations téléphoniques. Sauf qu’en 2024, des smartphones équipés d’une prise Jack, ça ne court pas les rues. Et certains DAC USB ne gèrent pas l’entrée microphonique…

Pour finir, Focal ne fournit même pas d’adaptateur 6,35 mm. J’ai donc dû piquer celui du Hadenys pour brancher l’Azurys sur mon FiiO R7.

Bref, petite déception sur le câble, mais ce n’est pas dramatique non plus.

Qualité sonore : un casque Hifi qui a du mordant

Sources de test : FiiO R7, Hidizs S9 Pro Plus Martha, Hidizs SD2

Avec le Celestee, Focal avait marqué sa volonté d’offrir un son plus vigoureux, plus viscéral et moins neutre qu’à l’accoutumée. Une voie ensuite empruntée par le Bathys. Et maintenant par l’Azurys !

C’est ici qu’on sent bien l’approche « grand public » de ce modèle, qui s’affiche quelque part comme la version française (et filaire) de l’AirPods Max d’Apple.

Vous aimez votre musique avec un peu de chaleur et du punch ? Alors, vous allez adorer le Focal Azurys !

Rendu global

Je crois que les premiers mots qui me sont venus à la bouche après avoir chaussé le Focal Azurys sont : « Oh pu***n ! »…

Je m’étais attendu à tout, sauf à ça !

Non pas que l’Azurys soit mauvais, loin de là. C’est juste que sa signature sonore détonne avec ce que j’ai l’habitude d’entendre sur les autres casques de la marque française.

Casque Azurys branché sur un PC Honor.
Ce casque passe particulièrement bien sur les musiques orchestrales épiques. – ©Johan Gautreau pour Chifi.fr

Là, on est sur du chaleureux, du TRÈS chaleureux. Limite sombre pour tout dire. Bon ok, pas autant que sur le Sennheiser HD 6XX de Massdrop. Mais pas loin.

La dernière production stéphanoise met l’accent sur des basses rehaussées, relativement profondes et bien vibrantes dans les sous-basses. Ça tape pas mal, ça chauffe bien les oreilles !

C’est indéniable, l’Azurys a une personnalité bien à lui, bien qu’il conserve la clarté Focal propre aux casques stéphanois.

Les voix, si elles ne sont pas écrasées par les graves, restent un peu en retrait, marquant une approche toujours plus en V de Focal sur ses produits « grand public ».

Cela se ressent aussi sur les aigus, moins présents que sur les casques Hifi du catalogue français. Ils ont moins d’extension, ce qui rend l’écoute moins fatigante, mais moins précise.

Le Focal Azurys est un petit nerveux, avec du caractère, misant sur une musicalité chaleureuse plutôt que sur une approche Hifi 100 % neutre. Perso, je kiffe ce casque !

Scène sonore et précision

Je reprochais au Celestee un petit manque de largeur dans la scène sonore. Un défaut visiblement bien corrigé sur l’Azurys, qui reproduit une belle largeur de scène. Le son se diffuse largement sur les côtés de la tête, pour une belle immersion lors des lives. On profite aussi d’une certaine profondeur, avec un très bon placement des instruments. Sur ce point, pas de souci, on est bien sur la qualité Focal qu’on aime tant.

Vue de près du transducteur.
Le fameux driver à dôme M, une vraie merveille ! – ©Johan Gautreau pour Chifi.fr

Par contre, je trouve que ça manque de verticalité. Je n’ai pas retrouvé l’enveloppement que me procure le Celestee. Ici, le son parait diffusé sur une ligne plate. Large, mais plate.

Pour la précision, on ressent bien qu’on est sur un casque audio « entrée de gamme ». L’Azurys fait moins ressortir les micro-détails que ses homologues plus onéreux. La faute à des aigus moins présents, probablement.

Malgré ça, la précision reste bonne. Je pense qu’il y a peu de casques à ce niveau de prix qui fournissent une aussi belle prestation. À mon avis, le Focal Azurys séduira sans problème le grand public qui voudrait s’essayer à la Hifi !

Courbe de réponse en fréquence.
Courbe de réponse en fréquence RAW du Focal Hadenys. Notez cette hausse des sous-basses, très importante. – ©Johan Gautreau pour Chifi.fr

Comparaisons

Focal Azurys vs Focal Celestee

Azurys posé sur un Celestee.
Deux casques complémentaires, plutôt qu’antagonistes. – ©Johan Gautreau pour Chifi.fr

Vous savez à quel point que je suis fan de mon vieux Celestee. Il me semblait donc impossible de ne pas le comparer à son jeune frère.

Si, comme moi, vous aviez quelques craintes que le Celestee finisse à la poubelle face à l’Azurys, je vous rassure : ce n’est pas près d’arriver.

En fait, il faut voir ces deux casques comme complémentaires, plus que comme des rivaux. Le Celestee est bien plus massif, se destinant au salon, tout en gardant un certain aspect nomade.

Taillé comme le Bathys, l’Azurys est 100 % nomade avec son format compact et pliable.

Côté sonorité, le Celestee l’emporte indéniablement avec un rendu plus précis, plus clair. Beaucoup plus neutre que son petit frère, il passe sur tous les genres sans aucun souci.

L’Azurys, bien plus vigoureux et surtout très chaleureux, vise un public moins exigeant, adepte de genres qui bougent. Il se distingue bien sur les morceaux de métal ou électro, ainsi que sur la musique épique (il est juste énorme sur l’album BO « The Book of Boba Fett » ou du Hans Zimmer).

En somme, les deux modèles de Saint-Étienne se complètent. Si vous n’avez jamais essayé de casque Focal, commencez par l’Azurys. Puis passez ensuite au Celestee !

Courbe RAW Azurys vs Celestee.
Courbe comparative de l’Azurys (bleu) et du Celestee (vert). – ©Johan Gautreau pour Chifi.fr

Focal Azurys vs Focal Hadenys

Focal Azurys posé à côté du Focal Hadenys.
Cette nouvelle génération a de l’avenir ! – ©Johan Gautreau pour Chifi.fr

Je vous prépare pour bientôt mon essai du Hadenys, la version ouverte de l’Azurys. Mais autant vous faire saliver un peu en attendant 😉

L’Hadenys donc, se présente comme une sorte de mini Clear Mg avec une architecture ouverte et un design compact identique à l’Azurys. Son orientation est cependant plus sédentaire, comme tout casque ouvert qui se respecte.

On retrouve un son chaleureux, assez proche de l’Azurys, mais quand même moins intense dans sa reproduction. Les basses descendent moins bas, notamment cause d’une réponse en fréquence moins élevée que sur l’Azurys.

Par contre, la scène sonore est plus large, ainsi que l’aération. En fait, le Focal Hadenys m’a plus convaincu au niveau sonore grâce à son côté ouvert et sa précision un peu plus élevée.

Toutefois, là encore, je pense que Azurys et Hadenys sont complémentaires. Avec leurs prix inférieurs à 1 000 €, ces deux casques sont un point d’entrée incontournable pour qui veut se mettre au son Focal !

Courbe du Hadenys vs Azurys.
Courbe de réponse en fréquence non compensée du Azurys (en bleu) et du Hadenys (en marron). – ©Johan Gautreau pour Chifi.fr

Conclusion

L'avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Confort
  • Qualité sonore
  • Rapport qualité/prix
4.9

Résumé

Que dire, si ce n’est qu’une fois de plus, je risque de craquer mon LEP pour me jeter sur le nouveau casque de chez Focal ?

L’Azurys est une petite pépite, tant sur le fond que sur la forme. Je kiffe son format compact, tout en légèreté. Je kiffe sa sonorité vivante et chaleureuse. Je kiffe son design, magnifique et digne des meilleurs.

Ouaip, en fait, c’est ça le Focal Azurys : un grand kiff !

Je regrette juste son câble asymétrique un peu cheap. C’est bien son seul (petit) défaut.

En conclusion : cliquez-moi ça sans tarder. Ce Focal Azurys, c’est tout simplement de l’amour audio en barres !

Jo

Passionné d'audio depuis des années, je teste tout ce qui peut faire vibrer mes oreilles : casques audio, écouteurs (filaires et Bluetooth), enceintes, streamers, platines vinyle… Mes tests se veulent accessibles au plus grand nombre. Pour ma part, la passion l'emporte sur la technique. Car après tout, qui n'aime pas profiter d'un bon son ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.