Casque Audio

Test Sivga Robin : un casque fermé aussi sexy et confortable qu’efficace

Par Jo, le 16 décembre 2021, mis à jour le 13 septembre 2022 — 10 minutes de lecture
Test Sivga Robin

Il y a quelques semaines, je découvrais avec délectation le Sivga Phoenix, un casque ouvert au son chaleureux et très fun. Aujourd’hui, c’est au tour du Sivga Robin de passer sur le grill !

Sivga est une marque chinoise spécialisée dans l’audio. Elle est le pendant « entrée de gamme » de la marque Sendy Audio qui produit des casques hifi à plusieurs centaines d’euros. Le Robin – de chez Sivga donc – est le moins cher des produits du catalogue de ces deux marques sœurs.

Commercialisé à 159€, ce casque fermé se veut plus nomade que son grand frère. Il s’en éloigne d’ailleurs au niveau de la signature sonore, totalement différente. Maintenant la question est : le Sivga Robin vaut-il le coup ? C’est ce que nous allons découvrir dans ce test.

(Spoiler : la réponse est oui.)

SIVGA AUDIO - Robin SV021 - Bois de Palissandre (Rosewood) massif usiné CNC - casque audio filaire fermé pour audiophiles et mélomanes - circuma aural - drivers dynamiques 50mm - 32 ohms

SIVGA AUDIO - Robin SV021 - Bois de Palissandre (Rosewood) massif usiné CNC - casque audio filaire fermé pour audiophiles et mélomanes - circuma aural ...

  • Membrane en polycarbonate: la membrane au design et structure unique a spécialement été développée pour le Robin SV021. Elle permet de corriger les déformations trop prononcées lors de la lecture, mais également d'offrir des transitoires, détails et dynamique absolument incroyables pour cette gamme de prix.
  • Oreillettes en bois massif: les oreillettes sont en bois de rose, autrement appelé Palissandre. Elles sont usinées à la machine CNC, puis finies main. Enfin, une laque destinée aux pianos est ajoutée, protégean le bois et lui offrant brillance et originalité.
  • Faible impédance: La très faible impédance de 32 ohms permet au Robin SV021 d'être compatible avec la quasi totalité des sources disponibles: baladeur, MP3, DAP, téléphone et smartphone, tablette, PC ou MAC, amplificateurs de salon, DAC nomades, etc.
amazon
179.00
Vérifier
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Note : le Sivga Robin présenté dans cet article m’a été prêté par Delta-Audio, que je remercie chaleureusement. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

Note 2 : je m’excuse d’avance auprès des lecteurs pour les jeux de mots pourris qui vont émailler ce test.

Sivga Robin SV021 : spécifications techniques

Sivga est une marque qui cherche à viser un public relativement large. Ça se ressent non seulement dans les prix pratiqués mais aussi sur la fiche technique. Le Robin (des bois) est donc un modèle très facile à driver, pas besoin de commencer à chercher un amplificateur hyper pointu pour tirer le meilleur de ce casque audio.

Test Sivga Robin

Commençons donc par jeter un oeil sur ses spécifications :

  • Type : circum-auriculaire fermé
  • Architecture : driver dynamique 50 mm
  • Impédance : 32 Ω
  • Sensibilité : 105 dB
  • Plage de fréquence : 20 Hz à 20 kHz
  • Connecteur : câble en Y 2.5 mm
  • Prise : Jack 3.5 mm

Si ce n’est le côté fermé et une sensibilité un poil plus élevée, le Robin est similaire au Phoenix. Ce casque audio filaire passera sans souci sur n’importe quel smartphone ou même des petits baladeurs audiophiles comme le HiBy R2 ou le Hidizs AP80 Pro.

La vidéo de TechnoidFR

Pierre-Alexandre de la chaîne TechnoidFR a lui aussi eu l’occasion de tester le Sivga Robin. Découvrez ses impressions dans sa vidéo YouTube ci-dessous :

Packaging

J’avais tout particulièrement apprécié le colis contenant le Sivga Phoenix avec sa mallette de transport rigide. Le (Batman et) Robin étant plus orienté vers l’entrée de gamme, le packaging est un peu moins prestigieux.

Pack Sivga Robin

Malgré tout, le casque profite d’une belle sacoche en tissu qui, à défaut de le protéger, vous permettra de le transporter facilement. Difficile de trouver mieux à ce niveau de prix. Au pire, vous pourrez toujours garder la boite comme stockage, elle est remplie de mousse à la forme du casque.

Câble

Le câble du Sivga Robin est très sexy. Pour tout dire, je le préfère à celui du Phoenix qui est un chouïa plus fin et moins souple.

De plus, le câblage est tressé en tissu de couleur marron, collant de fait avec la couleur des oreillettes et des coussinets. Le mariage est juste parfait, ça donne une classe folle au Robin.

Câble Sivga Robin

Tout comme sur le Phoenix, l’ensemble est détachable. Le connecteur 3.5 mm permet de brancher le Robin sur la majorité des sources. Au besoin, un adaptateur 3.5 mm vers 6.35 mm est inclus dans le paquet.

Le seul défaut de ce câble réside dans le bruit de frottement audible quand il passe sur certaines surfaces. On a l’impression d’entendre un grésillement de micro. Honnêtement, je ne trouve pas ça gênant le moins du monde. Si vous l’utilisez comme casque sédentaire, vous n’entendrez rien.

Par contre, ça peut être plus problématique si vous sortez en extérieur, le bruit se faisant sentir à chaque frottement sur le blouson. Rien de rédhibitoire toutefois, il est possible de changer de câble facilement.

Design et finitions

Sivga s’est spécialisé dans la conception de casques en bois. Bien qu’il soit orienté vers l’entrée de gamme, le Robin SV021 se pare donc d’oreillettes en bois massif, recouvertes d’une belle couche de vernis. C’est beau à en tomber !

Oreillettes Sivga Robin

Le reste du produit n’est pas délaissé pour autant : yokes en aluminium et coussin d’arceau en simili-cuir assurent un look premium à ce casque.

Design Sivga Robin

On sent d’ailleurs que le constructeur asiatique met beaucoup d’amour dans la conception. Rien ne craque, rien ne bouge bizarrement. Le Sivga Robin est aussi solide qu’agréable à l’œil. On ne dirait vraiment pas qu’on est face à un casque entrée de gamme.

Confort

Parlons maintenant du confort. Le Sivga Phoenix m’avait laissé sur ma faim à cause de ses coussinets pas assez profonds, m’obligeant à investir dans une nouvelle paire. Je craignais donc de subir la même chose avec le Robin…

Coussinets Sivga Robin

Que nenni ! Le casque boisé est incomparable, atteignant un niveau de confort impressionnant. Avec seulement 275 grammes sur la balance, on ne le sent pas sur le crâne. Les coussinets en simili-cuir sont garnis de mousse à mémoire de forme très souple. Ils épousent donc parfaitement le crâne sans provoquer de pression désagréable, même avec le port de lunettes.

Sivga Robin et Hisense Touch

Ces coussinets sont d’ailleurs très profonds et relativement larges. On peut porter le casque pendant des heures sans la moindre gène. C’est un vrai régal que d’utiliser le Robin au quotidien, à tel point que j’ai du mal à revenir au Phoenix à cause du grand confort de son petit frère.

Je vous rassure quand même, j’utilise le Phoenix régulièrement, le son étant supérieur à celui du Robin. Mais je vous explique ça en détail dans le paragraphe suivant.

Qualité sonore

Sources de test : Hisense Touch, Shanling M3X, L&P W1

Avec le Robin(et d’eau), je m’attendais à retrouver une sonorité chaleureuse similaire à celle du Phoenix, avec de bonnes basses bien vigoureuses.

À ma grande surprise, le petit casque fermé fait les choses différemment, se révélant plus clair et plus sage que son grand frère. L’expérience fut donc fort intéressante !

Rendu global

Comme je le disais en préambule, le Sivga Robin est moins chaleureux que le Sivga Phoenix. Si le petit casque possède de belles basses, elles sont moins ronflantes que sur le grand frère ou même le Meze 99. Il va taper moins fort dans les bas-médiums, bien qu’il conserve un bel impact qui le rend fun pour les morceaux les plus vigoureux.

Sivga Robin et Shanling M3X

Les voix restent relativement en retrait, sans être écrasées par les basses. On a un petit côté aérien pas désagréable, une certaine douceur dans le registre médium. Pas sûr que ça plaise aux amateurs de morceaux vocaux, qui trouveront probablement le Robin trop timide sur les voix.

Les aigus viennent rehausser l’ensemble pour apporter de la clarté. S’il n’y a pas la précision du Phoenix sur cette partie, on est face à un casque qui reste bien équilibré, rarement brillant. On note juste un peu de sibilance, mais c’est loin d’être atroce car très sporadique. Le Robin est donc très convaincant pour son prix, avec une signature en V parfaitement maîtrisée !

Scène sonore et précision

Bien que le Sivga Robin soit fermé, il arrive à rester bien aéré, avec une scène sonore très large et assez profonde. On reste quand même en-dessous de l’aération d’un casque ouvert, malgré la présence d’évents sur chaque oreillette qui donnent l’impression d’être sur un modèle semi-ouvert. L’isolation n’est pas formidable non plus, similaire à celle du Meze 99.

Côté précision, le Phoenix est au-dessus du Robin, allant gratter plus de détails. Le casque entrée de gamme de Sivga se débrouille malgré tout pas trop mal, surpassant des modèles comme le Philips SHP9600. Pour le prix proposé, c’est donc du tout bon !

Comparaisons

Sivga Robin vs Meze 99 Noir

Difficile de ne pas comparer le Robin au célèbre Meze 99 tant ces deux casques semblent similaires : architecture fermée, coques en bois, signature vigoureuse…

Sivga Robin vs Meze 99

À mon sens, le Sivga Robin l’emporte sur son cousin européen. Il est moins basseux, moins rond mais sait rester vigoureux dans son approche. Le Meze est idéal pour les basshead qui apprécieront ses basses très généreuses. Quant aux médiums, ils sont en retrait dans les deux cas. Les aigus sont quant à eux mis en avant sur les deux casques, mais le Meze est plus brillant que son concurrent de Sivga. Le Robin montre aussi une meilleure scène sonore, plus large avec une meilleure aération.

À moins d’être un amateur de grosses basses, je vous recommande le Robin qui est moins cher que le Meze.

Sivga Robin vs Sivga Phoenix

Bon, il est un peu bête de comparer un casque fermé à un casque ouvert… Je voulais toutefois faire cette comparaison afin de démontrer la complémentarité de ces deux modèles créés par Sivga.

Le Sivga Phoenix – en test sur le site – est un très bon casque ouvert. Sa signature est relativement chaleureuse, moins claire que celle du Robin. Il arbore des basses plus profondes, plus vibrantes que son petit frère entrée de gamme. Ajoutez à ça le côté ouvert et vous avez un très bon concurrent pour le Harmonicdyne Zeus.

Sivga Robin vs Sivga Phoenix

Le Robin est de son côté plus clair, plus polyvalent que le Phoenix. S’il a des basses vigoureuses, il n’a pas autant de profondeur que son grand frère. Il en résulte un casque fermé plus sage à mon sens, capable de gérer plus de genres musicaux que le Phoenix. D’où leur complémentarité. Le Phoenix est idéal pour gagner en précision, mais il est moins polyvalent que le Robin.

Dans tous les cas, Sivga est clairement une marque à suivre pour le futur. Je ne regrette pas un instant ma plongée dans son univers. Robin ou Phoenix, foncez, c’est de la bonne came !

 

Conclusion

SIVGA AUDIO - Robin SV021 - Bois de Palissandre (Rosewood) massif usiné CNC - casque audio filaire fermé pour audiophiles et mélomanes - circuma aural - drivers dynamiques 50mm - 32 ohms

SIVGA AUDIO - Robin SV021 - Bois de Palissandre (Rosewood) massif usiné CNC - casque audio filaire fermé pour audiophiles et mélomanes - circuma aural ...

  • Membrane en polycarbonate: la membrane au design et structure unique a spécialement été développée pour le Robin SV021. Elle permet de corriger les déformations trop prononcées lors de la lecture, mais également d'offrir des transitoires, détails et dynamique absolument incroyables pour cette gamme de prix.
  • Oreillettes en bois massif: les oreillettes sont en bois de rose, autrement appelé Palissandre. Elles sont usinées à la machine CNC, puis finies main. Enfin, une laque destinée aux pianos est ajoutée, protégean le bois et lui offrant brillance et originalité.
  • Faible impédance: La très faible impédance de 32 ohms permet au Robin SV021 d'être compatible avec la quasi totalité des sources disponibles: baladeur, MP3, DAP, téléphone et smartphone, tablette, PC ou MAC, amplificateurs de salon, DAC nomades, etc.
amazon
179.00
Vérifier
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
L’avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Confort
  • Qualité sonore
  • Rapport qualité/prix
4.4

Résumé

Tout comme le Phoenix, le Sivga Robin m’a largement séduit. Plus confortable que son grand frère ouvert, ce petit casque entrée de gamme se révèle être un modèle à ne pas négliger. Sa signature en V est parfaitement maîtrisée pour le prix demandé, le confort est au top et le design à tomber par terre.

À moins de vouloir un casque à la signature neutre, je ne vois pas ce qui pourrait vous retenir pour l’achat du Robin. Peut-être ce petit souci avec le câble, mais c’est bénin, surtout en usage sédentaire. Sérieusement, foncez sur le Sivga Robin, il est au top !

Jo

Rédacteur depuis des années, je suis récemment tombé dans le chaudron de l'audio. Écouteurs, casques et surtout baladeurs : j'ai une envie irrépressible de tester tout ce qui me passe dans les oreilles !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.