Ampli/DAC

Test Shanling UA5 : un ampli/DAC audiophile précis et puissant

Par Jo, le 27 avril 2022, mis à jour le 24 juin 2024 — 9 minutes de lecture
Test Shanling UA5

Attendu de pied ferme par les fans de la marque, le dongle audio Shanling UA5 est enfin disponible dans l’Hexagone. Résolument haut de gamme, ce dongle USB-C vise à devenir une nouvelle référence sur le marché en plein boom des amplis/DAC portables. Pari réussi ? Je vous dis tout dans ce test complet.

Les amplis portables sont en pleine prise de vitesse. Il faut dire qu’ils ont pas mal d’avantages, à commencer par leur format réduit qui facilite grandement le transport. Ils embarquent des DAC très performants tout en conservant des prix contenus grâce à l’absence d’écran et autres composants coûteux.

J’ai eu l’occasion d’utiliser l’excellent L&P W1 durant plusieurs mois. Mais le Shanling UA5 pourrait bien être son remplaçant futur grâce à une sonorité parfaitement maitrisée, une plus grande puissance et surtout l’emport d’une batterie bien pratique.

Mais trêve de bavardages. Il est temps de vérifier si les 239€ demandés pour cet amplificateur portable sont vraiment justifiés !

 

Note : le Shanling UA5 présenté dans ce test a été prêté par la marque Son-Vidéo.com. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

Magasin Son-Vidéo.com

Shanling UA5 : spécifications techniques

Pas facile de se démarquer sur le marché des dongles audiophiles. La disparition des prises casque sur nos fidèles smartphones a vu l’explosion de ces petits appareils qui tirent profit du port USB-C/Lightning pour nous offrir un son digne de ce nom.

Rendu officiel Shanling UA5

Le Shanling UA5 arrive donc sur un secteur déjà bien saturé. Il possède néanmoins quelques qualités à même de séduire les audiophiles exigeants : puissance, autonomie et surtout qualité sonore. Voici en détail la fiche technique du petit nouveau :

  • Prix : 239€
  • Entrée : USB-C
  • Sortie : 3.5 mm asymétrique, 4.4 mm symétrique
  • Dual-DAC Sabre ES9038Q2M
  • Deux amplificateurs Ricore RE6863
  • Puissance de sortie : 135 mW à 32Ω (sortie 3.5 mm) / 210 mW à 32Ω (sortie 4.4 mm)
  • Formats supportés : jusqu’à PCM 32 bits/768 kHz – DSD 64/128/256/512
  • Batterie : 220 mAh
  • Dimensions : 27 x 68 x 13.5 mm
  • Poids : 29 grammes

Un peu moins puissant que le FiiO Q3, le UA5 est surtout beaucoup plus compact. Ses deux sorties casque permettent de connecter la majorité du matériel actuel. Mais c’est surtout l’emport de deux DAC Sabre ES9038Q2M qui séduit. On est sur de la puce de qualité, soutenue par une amplification suffisamment musclée pour convaincre un large public.

Design et finitions

C’est indéniable, Shanling a mis le paquet sur son ampli portable. Entre la coque en aluminium et la molette cliquable, on sent immédiatement la qualité de fabrication.

Encombrement

Le Shanling UA5 est le plus costaud des amplis/DAC de la marque chinoise. Il reste toutefois très compact et tient dans la paume de la main. On est bien loin du pavé qu’est le Xduoo XD05 Plus !

Taille Shanling UA5

L’embonpoint du petit amplificateur s’explique en grande partie par l’emport d’une batterie de 220 mAh. Contrairement au L&P W1, le UA5 n’ira pas siphonner la batterie de votre smartphone à grande vitesse. Inutile de préciser que c’est un gros atout quand on utilise un téléphone comme l’iPhone SE 2 qui a une autonomie très moyenne en usage normal.

Connectique

Comme nous l’avons vu sur les specs, le Shanling UA5 possède deux sorties casque : un modèle de 3.5 mm asymétrique et un modèle 4.4 mm symétrique pour les appareils les plus gourmands.

Connectique ampli Shanling

La source se branche sur le port USB-C. Un câble détachable USB-C vers USB-C est fourni dans la boite, de même qu’un adaptateur USB-A. Il ne manque qu’un câble Lightning à l’ensemble pour que ce soit parfait. Si vous utilisez encore ce type de connecteur, il faudra prévoir un achat séparé.

Prise USB Shanling UA5

Molette

Le Shanling UA5 vise les amateurs d’audio et ça se voit. Le constructeur intègre une molette cliquable bien pratique à son ampli/DAC portable.

Molette Shanling UA5

De couleur dorée, cette dernière est facile à tourner tout en présentant des crans bien définis. Couplée au clic, cette molette permet de naviguer au sein de l’interface du petit DAC.

Esthétiquement, c’est plus joli que des boutons. Par contre, il n’est pas rare de la faire tourner quand on clique dessus, ce qui peut parfois gêner la navigation.

Écran

Tout comme le L&P W1, le Shanling UA5 est doté d’un écran OLED qui permet d’afficher quelques informations et surtout gérer pas mal de paramètres.

Écran Shanling UA5

La dalle OLED est tout en longueur, avec un affichage sur une seule ligne. La puissance d’éclairage est modifiable dans les paramètres, mais il y a fort à parier que vous deviez pousser le réglage à fond. En effet, l’écran manque de luminosité par défaut. Le L&P W1 était mieux conçu à cet égard.

Interface

Comme la plupart des DAC portables, l’écran du Shanling UA5 permet de gérer quelques paramètres. L’affichage par défaut donne des infos sur l’échantillonnage du morceau lu, de même que le niveau de volume, le gain et le mode d’alimentation utilisé.

Infos musique ampli DAC

En appuyant longuement sur la molette, on accède aux paramètres. Les voici, par ordre d’apparition :

  • DAC : Dual ou Single
  • Recharge : On ou Off
  • Gain : Low ou High
  • Alimentation : via la source ou depuis la batterie
  • Filtres : Hybrid, Apodizing, Mini Slow, Mini Fast, Linear Fast, Linear Slow, Brick Wall
  • Balance gauche/droite
  • SPDIF : On ou Off
  • Temps d’allumage de l’écran
  • Luminosité
  • Rotation de l’affichage : 0° ou 180°
  • Version du firmware

Comme vous pouvez le voir, c’est bien complet !

Filtres Shanling UA5

Il manque toutefois à mon sens une liste de réglages d’égalisation. Je reprocherai aussi à l’OS un manque de réactivité. Il n’est pas rare de tourner la molette pour modifier un réglage, rien ne se produit puis quand on tourne à nouveau la molette on saute deux réglages d’un coup. Espérons que Shanling améliore les choses dans de futures mises à jour.

En l’état, le Shanling UA5 reste quand même très complet. Le fonctionnement est très simple, très intuitif. L’idée de la molette cliquable est franchement pas mal.

Qualité sonore

Sources de test : Shanling M3X, Hisense Touch, iPad Air 4, Samsung Galaxy Tab S8 Ultra

L’ampli/DAC chinois est conçu pour fonctionner avec n’importe quelle source dotée d’un port USB-A, USB-C ou Lightning. Que vous utilisiez une tablette Android, un PC Windows ou un iPhone, vous ne devriez donc pas avoir de mal à faire fonctionner le Shanling UA5.

Durant mes essais, il n’y a qu’avec la Galaxy Tab S8 Ultra que j’ai rencontré quelques couacs. Pour que le son passe par le UA5, je devais d’abord lancer la musique puis ensuite brancher le dongle. Sans quoi, aucun son n’était produit par ce dernier. Pour les autres appareils testés ci-dessus, rien à signaler : on branche et on profite !

Rendu global

L’ampli portable de Shanling est clairement destiné aux audiophiles, ceux qui veulent un son précis et clair en toutes circonstances. Dès les premières minutes d’écoute, le constat est simple : on a en pour notre argent !

Shanling UA5 et Focal Celestee

Le Shanling UA5 nous fournit un son neutre et parfaitement transparent. Le rendu est assez démentiel comparé aux DAP de même prix. Une fois encore, la puce Sabre ES9038Q2M fait des prouesses en allant chercher tous les détails possibles et en les restituant avec une très belle clarté.

Cette sonorité très audiophile sera peut-être d’ailleurs le principal frein à l’achat pour les personnes qui préfèrent des sons plus chaleureux. Là où le baladeur audiophile Shanling M3X était plus vivant, le UA5 pourra sembler « sec », un peu tranchant sur les bords. On perd clairement le côté « fun » du M3X.

Puissance

Si la sonorité globale est une question de goûts, le Shanling UA5 en fera craquer plus d’un pour sa grande puissance. Il surpasse d’ailleurs le M3X qui coûte pourtant plus cher. Selon les configurations, je gardais le volume entre 20 et 50% max. Je ne suis pas certain que les casques de 300 Ω tournent à fond, mais vous aurez quand même assez de puissance sous le pied pour alimenter la plupart du matériel actuel à moins de 150 Ω.

Autonomie

L’un des gros atouts du Shanling UA5 est sa batterie. Si vous avez déjà utilisé un ampli/DAC portable, vous n’êtes pas sans savoir à quel point ces petits appareils peuvent être gourmands en énergie.

Mode batterie ampli Shanling

Le constructeur chinois a toutefois la bonne idée d’intégrer une batterie à son ampli. Cette dernière permet de pallier la baisse d’énergie de la source. Vous pourrez ainsi profiter plus longtemps de votre musique. L’autonomie du dongle audio est d’environ 5h à 6h selon la sortie utilisée et le volume.

Vous pouvez gérer quelle alimentation vous préférez depuis les paramètres du Shanling UA5. Une fois la batterie vide, le système bascule automatiquement sur l’alimentation de la source pour continuer à assurer l’audio tout en rechargeant l’ampli/DAC.

Conclusion Shanling UA5

L’avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Connectique
  • Qualité sonore
  • Puissance
4.4

Résumé

Le Shanling UA5 est un ampli/DAC portable qui vaut clairement le coup d’œil. S’il coûte relativement cher, ce prix est largement justifié par la qualité sonore et la puissance de ce dongle. Le design lui-même est une réussite avec la molette cliquable. N’oublions pas non plus la batterie intégrée qui permet de gagner en autonomie au niveau de la source, tout en gardant une belle puissance.

Au final, je reprocherai juste au Shanling UA5 l’absence de câble Lightning dans le package. Il est aussi dommage qu’il ne propose pas de presets d’égalisation. De bien maigres défauts comparés à la qualité de l’ensemble !

Jo

Passionné d'audio depuis des années, je teste tout ce qui peut faire vibrer mes oreilles : casques audio, écouteurs (filaires et Bluetooth), enceintes, streamers, platines vinyle… Mes tests se veulent accessibles au plus grand nombre. Pour ma part, la passion l'emporte sur la technique. Car après tout, qui n'aime pas profiter d'un bon son ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.