Test Casque Audio

Test Sivga Luan : un casque musical, à porter des heures durant !

Par Jo, le 26 avril 2024 — 7 minutes de lecture
Test Sivga Luan

Voilà un petit moment que je n’avais plus eu l’occasion de tester un casque audio Sivga. L’arrivée du Luan, version dynamique du Sendy Apollo, est l’occasion idéale de remettre mes oreilles au boulot. Hyper confortable, ce casque ne vous quittera pas, surtout si vous aimez les sonorités musicales. Vous l’aurez compris, j’apprécie fortement ce petit Sivga Luan et je vais me faire un plaisir de vous le faire découvrir !

La marque chinoise revient sur le devant de la scène avec un nouveau produit milieu de gamme.

Commercialisé à 359 €, le Sivga Luan est le petit frère du Sendy Apollo de même prix. Cependant, il laisse de côté les transducteurs planaires pour faire la place à des drivers dynamiques plus classiques.

On retrouve donc chez lui ce confort de tous les instants, mais avec une signature sonore en V plus proche de ce qu’il y avait sur le vénérable Phoenix.

Un couplet gagnant qui fait de ce casque ouvert un véritable winner, apte à séduire un large public !

 

Note : le Sivga Luan présenté dans cet article m’a été prêté par Delta-Audio, que je remercie chaleureusement. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

Sivga Luan : spécifications techniques

Le dernier-né de chez Sivga Audio adopte une architecture ouverte (contrairement à l’entrée de gamme représentée par les Robin et Oriole).

Photo officielle du Sivga Luan et de ses accessoires.
©Delta Audio

Pour mettre en valeur le son, on profite ici de transducteurs dynamiques de 50 mm, une taille conséquente qui a son importance sur le rendu sonore.

Côté design, le Luan fait immédiatement penser à l’Apollo avec ses gros coussinets en similicuir et mousse à mémoire de forme. On retrouve aussi le double arceau, gage d’une bonne répartition du poids sur le crâne.

Cerise sur le gâteau, le bougre se montre peu gourmand, avec une impédance de seulement 38 ohms, ainsi qu’une sensibilité de 103 dB.

Un petit baladeur numérique sera donc suffisant pour tirer le meilleur parti de ce casque, ou alors un DAC audiophile comme le Hidizs SD2, par exemple.

Mais, assez de bavardage, découvrons sans plus tarder la fiche technique du Sivga Luan :

  • Type : circum-auriculaire ouvert
  • Architecture : driver dynamique 50 mm (membrane plaquée nickel et dôme carbone)
  • Impédance : 38 ohms
  • Sensibilité : 103 dB
  • Plage de fréquence : 20 Hz à 40 kHz
  • Connecteur : mini-Jack 2,5 mm
  • Prise : Jack 3,5 mm asymétrique
  • Poids : 354 g

La vidéo de TechnoidFR

L’ami P.A. a, lui aussi, testé le Sivga Luan. Voici sa conclusion en vidéo sur cet excellent casque ouvert !

Design et finitions

Sivga Audio est une marque qui soigne toujours le design de ses produits. Bois et métal sont donc de retour pour nous en mettre plein la vue (et les oreilles) !

Photo du casque Sivga Luan à côté de sa sacoche rigide en similicuir marron.
Le packaging est typique de la marque Sivga : sobre et très classe ! – ©Jessica Gautreau pour ChiFi.fr

Logé dans la classique sacoche en cuir propre à ce constructeur, le Luan en impose avec ses 354 g bien tassés. Le look mélangeant coques en bois de frêne et double arceau en métal/cuir fait toujours son petit effet.

Ce casque est beau, très beau !

Photo du casque Sivga Luan contre un mur blanc.
Le Luan est un très beau casque filaire. – ©Jessica Gautreau pour ChiFi.fr

À mon sens, il surclasse même le SV023, qui est pourtant plus onéreux.

Câble

Casque audio filaire oblige, le Luan possède un câble de 1,6 m inclus dans la sacoche de transport.

C’est ici une petite déception. Le constructeur abandonne le câble en tissu pour un modèle en plastique qui fait un peu cheap

Photo du câble et du sac en tissu dérrière lui.
Le câble est un peu décevant… – ©Jessica Gautreau pour ChiFi.fr

La bonne nouvelle, c’est qu’on entend beaucoup moins d’effets microphoniques lors du frottement du câble sur les vêtements. C’était l’un des gros points noirs des autres modèles de la marque chinoise.

L’effet reste encore un peu présent, mais c’est suffisamment léger pour ne pas déranger l’écoute.

Confort

Voici certainement ma partie préférée. Depuis le temps, vous me connaissez et savez que j’accorde une importance particulière au confort.

Sur ce point, le Sivga Luan est une vraie pépite. Il est certainement le casque le plus confortable qui existe à moins de 500 € (du moins parmi ceux testés sur ce site).

Photo du Sivga Luan posé à plat sur un plan de travail blanc.
On retrouve le design Sivga dans le moindre élément du Luan. – ©Jessica Gautreau pour ChiFi.fr

Il gomme tous les défauts du Phoenix, ainsi que ceux du SV023.

C’est un pur plaisir que de le porter au quotidien tant il semble léger. Le double arceau est parfaitement réglé pour répartir la pression sur le crâne.

Les coussinets en similicuir et mousse à mémoire de forme épousent totalement le contour de l’oreille.

Photo rapprochée des coussinets en tissu et similicuir.
Les coussinets sont d’un confort incroyable ! – ©Jessica Gautreau pour ChiFi.fr

En bref : du pur bonheur !

Les porteurs de lunettes, comme moi, trouveront là un casque filaire parfaitement adapté pour les longues sessions d’écoute.

Qualité sonore

Sources de test : Hidizs SD2, Hidizs XO, FiiO R7

Les amateurs de produits Sivga Audio ne seront pas dépaysés par le Luan. Ce sympathique casque ouvert dynamique affiche une sonorité en V très agréable, à l’instar de ses homologues.

On reste en dehors des normes de la Hifi, mais le plaisir est bien présent !

Rendu global

Qu’il est plaisant ce joli casque chinois…

Sa signature présente un petit V pas désagréable du tout. Les basses ressortent légèrement, ce qui donne une belle énergie à l’ensemble, tout en ayant des sous-basses suffisamment présentes pour bien asseoir le bas du spectre.

Les voix arrivent à garder une belle place, sans se faire déborder par la basse. On ressent un côté chaleureux typique des casques Sivga, agréable, mais pas surjoué.

Les aigus risquent en revanche de gêner les utilisateurs les plus sensibles. En effet, ils sont parfois un peu trop brillants, ce qui peut entraîner une petite fatigue sur les longues sessions.

En dehors de ça, difficile de reprocher quoi que ce soit au Sivga Luan. Il passe très bien sur la plupart des genres, affichant une belle musicalité, à défaut d’une technique parfaite.

Graphique de la réponse en fréquence du Sivga Luan.
La signature en V reste plutôt bien équilibrée. – ©Johan Gautreau pour ChiFi.fr

Scène sonore et précision

Entre son architecture ouverte et ses larges transducteurs de 50 mm, le Luan reproduit un son enveloppant, avec une scène sonore large et profonde.

Le son nous entoure de toutes parts, on a vraiment la sensation d’être immergé dans une salle de concert, juste devant les artistes !

Photo du Sivga Luan branché à une console Steam Deck.
Le Sivga Luan est un excellent compagnon de jeu ! – ©Jessica Gautreau pour ChiFi.fr

C’est d’autant plus agréable qu’on bénéficie d’une belle précision. Le casque en bois se débrouille avec brio pour décortiquer les morceaux techniques. Le revers de la médaille, c’est qu’il ne pardonne pas les mauvais enregistrements.

Conclusion test Sivga Luan

L'avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Confort
  • Qualité audio
  • Rapport qualité-prix
4.6

Résumé

Plus confortable que son ancêtre le Phoenix, moins cher que le SV023 : le Sivga Luan se place pile où il faut dans le catalogue de la marque asiatique !

Outre un confort exceptionnel, ce modèle jouit d’une très bonne qualité audio. Sa signature en V passe partout, sans jamais exagérer.

On pourra juste lui reprocher des aigus pas toujours bien gérés, mais pour son prix, cela reste un défaut bénin.

Le Sivga Luan est donc un bon choix pour qui cherche un premier casque ouvert, musical et confortable !

 

Jo

Passionné d'audio depuis des années, je teste tout ce qui peut faire vibrer mes oreilles : casques audio, écouteurs (filaires et Bluetooth), enceintes, streamers, platines vinyle… Mes tests se veulent accessibles au plus grand nombre. Pour ma part, la passion l'emporte sur la technique. Car après tout, qui n'aime pas profiter d'un bon son ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.