Baladeur Audiophile

Test FiiO M17 : le baladeur audiophile XXL qui va remplacer votre ampli de bureau !

Par Jo, le 22 février 2022, mis à jour le 21 avril 2022 — 14 minutes de lecture
Celestee et M17

Enfin il est là ! Je parle bien entendu de la toute dernière bombe de FiiO, le baladeur M17. Encore plus que le M15, ce DAP a fait couler énormément d’encre depuis sa présentation l’an dernier. Suivant l’adage bigger is better, le M17 cherche à surpasser toutes les limites, quitte à en devenir presque indécent dans ses spécifications. Je l’ai testé durant plusieurs jours et je n’ai pas été déçu !

Commercialisé à 1799€ en France, le FiiO M17 est un baladeur audiophile sans réel équivalent à ce niveau de prix. Il vient boxer dans la catégorie des plus grands, tout en permettant un fonctionnement qui se rapproche des amplis sédentaires. Il y a bien le Shanling M30 modulaire qui s’approche du M17, mais il coûte bien plus cher.

C’est donc avec une certaine impatience que j’ai pris en main le dernier-né de FiiO, un véritable petit bijou de technologie capable de driver presque n’importe quel casque hi-fi du marché. Reste à voir si les belles promesses de la marque chinoise se réalisent dans la réalité ou s’il s’agissait d’un savant bluff marketing…

 

Note : le FiiO M17 présenté dans ce test a été prêté par l’enseigne Son-Vidéo.com, que je remercie chaleureuseusement. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

FiiO M17 : spécifications techniques

Dire que le M17 est un monstre de puissance serait un doux euphémisme. Jamais je n’ai vu un baladeur aussi costaud. Même le Cayin N3 Pro, pourtant bien balaise, se fait laminer par le DAP de FiiO. Bon, il faut bien dire que le prix n’est pas le même, ni le format.

Magasin Son-Vidéo

Voici donc ce que nous promet le FiiO M17 sur le papier :

  • Écran 5.99” IPS – 1080 x 2160 px
  • DAC Sabre ES9038 Pro x 2
  • Amplification THX-AAA 788+ x 2
  • Snapdragon 660 / 4 Go RAM
  • Bluetooth 5.0 – WiFi – USB-C
  • Port micro-SD jusqu’à 2 To
  • Fichiers audio jusqu’à 32 bits/768 kHz – DSD 64/128/256/512 – MQA
  • Sortie asymétrique : 3.5 mm et 6.5 mm – 500 mW à 32Ω – 1.1W à 32Ω en mode DC
  • Sortie symétrique : 2.5 mm et 4.4 mm – 1.1W à 32Ω – 3W à 32Ω en mode DC
  • Fonction DAC USB – Bluetooth bidirectionnel
  • Compatible SBC, AAC, AptX, AptX HD, LDAC
  • Batterie 9200 mAh
  • Dimensions : 88 x 156.4 x 28 mm
  • Poids : 610 grammes
  • Android 10

Jusqu’à 3W de puissance sur les sorties symétriques, 610 grammes sur la balance, l’un des DAC les plus performants du marché : le M17 ne fait clairement pas dans la dentelle !

Le baladeur haut de gamme de FiiO surclasse la plupart de ses concurrents, faisant preuve d’une démesure peu commune. Il va cependant falloir composer avec des dimensions à la mesure des performances, ce qui rendra ce baladeur numérique difficile à transporter dans la poche. De même, la forte demande en courant fait que l’autonomie reste limitée. Elle est inférieure à celle de DAP deux ou trois fois moins chers.

Design et finitions

Là où le M15 se rapprochait du M9 avec ses courbes arrondies, le FiiO M17 fait plutôt penser au M11, tout en angles. La comparaison s’arrête toutefois ici. Le M17 est un véritable pavé avec pas moins de 28 mm d’épaisseur et presque 16 cm de hauteur. Il pèse même plus lourd qu’une tablette de 11’’ avec 610 grammes sur la balance. Un vrai monstre qu’il sera ardu d’emporter dans la poche !

Comparaison M3X et M17
Quand je dis que le M17 est imposant, ce n’est pas une métaphore ! Le Shanling M3X paraît minuscule à ses côtés.

Boutons

L’avantage d’un tel gabarit c’est qu’il permet d’intégrer pas mal de fioritures, dont des tonnes de boutons et interrupteurs.

Volume M17

 

La tranche gauche accueille les contrôles de la musique, ainsi qu’un bouton personnalisable et un interrupteur de verrouillage.

Boutons M17

Le côté droit abrite les boutons de volume et d’alimentation. On y trouve aussi l’interrupteur qui permet de basculer du mode batterie au mode DC.

Molette M17

Le haut du baladeur abrite la molette de volume, ceinturée par la coque. Elle est parfaitement intégrée, se montrant très précise pour le réglage du son. J’aurais cependant aimé qu’elle soit avec des crans, mais ça reste rare. Notez que vous ne pouvez pas utiliser les boutons de volume et la molette en même temps sur le FiiO M17 : c’est l’un ou l’autre.

Connectique

Je n’ai jamais vu un baladeur avec autant de connecteurs audio, on se croirait presque sur un ampli sédentaire !

Prises M17

La quasi-totalité des ports audio se trouve sur le haut du FiiO M17, à côté de la molette de volume. On trouve toutes les tailles : 2.5 mm, 3.5 mm; 4.4 mm et 6.35 mm.

Connectique baladeur M17

Sur la tranche basse, on distingue une sortie coaxiale au format RCA qui peut aussi faire office d’entrée. Au final, il ne manque qu’un port XLR, mais je chipote. Vous aurez déjà de quoi brancher n’importe quel casque ou paire d’intras, c’est impressionnant.

Toujours sous l’engin, on distingue la trappe micro-SD (jusqu’à 2 To) ainsi que le port USB-C de recharge rapide et l’USB-C pour la fonction DAC USB.

Lumières

Si vous êtes comme moi un gros geek, alors vous allez adorer bidouiller les éclairages du M17. En plus du cercle de LED qui ceinture la molette, le baladeur audiophile chinois embarque aussi des LED sur ses bordures.

LED M17

En plus d’apporter un petit côté geek à l’ensemble, ces dernières peuvent se montrer utiles en s’assujettissant à l’état de la batterie ou au type de morceau joué. Vous pouvez aussi rester dans le style Jacky tuning et les faire tourner en chenillard avec les couleurs qui changent sans cesse.

Écran

La dalle du FiiO M17 est ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle sur un baladeur audiophile. Non, inutile d’espérer du 120 Hz et de l’AMOLED. Mais rien que de l’IPS de qualité et de la Full HD font rentrer ce DAP dans le luxe, là où la plupart se contentent du 720p, voire moins.

Écran M17

Le rendu de l’écran du FiiO M17 est donc plutôt flatteur. La luminosité est suffisamment forte pour un usage en extérieur. Dommage qu’il n’y ait pas de capteur de luminosité ambiante pour compléter l’ensemble. En même temps, je doute que vous sortiez souvent le M17 de chez vous…

Système d’exploitation

Je vous fais grâce de la description du système Android 10, vous le connaissez probablement par cœur. Nous allons plutôt nous concentrer sur les divers réglages audio possibles sur le FiiO M17.

Paramètres rapides

Ça commence par le volet de paramètres rapides qui abritent quelques fonctions essentielles : Sélection du mode, Gain, réglage PO/LO et All To DSD. Tout comme le M11 et le M15, le M17 peut passer de l’interface Android au mode Musique Pure. Ce dernier affiche uniquement l’application FiiO Musique afin de limiter l’empreinte mémoire et assurer les meilleures performances possibles lors de la lecture.

Paramètres FiiO M17

Pour ce qui est du gain, le M17 apporte une petite surprise. Hormis les classiques réglages bas, moyen et haut, on a aussi le choix avec un gain dédié aux casques : le Mode circumaural. Celui-ci va pousser un peu la puissance afin de mieux driver votre casque préféré.

Gain FiiO M17

Vous n’avez pas assez de jus ? Alors branchez le FiiO M17, basculez l’interrupteur sur le flanc sur le Mode DC et activez le Mode Circumaural Amélioré. Le baladeur va alors balancer toute sa furie, montant jusqu’à 3W à 32Ω. Oui, c’est totalement indécent et totalement inutile à moins d’avoir un casque de très forte impédance. Il n’y a pas grand-chose qui résistera au M17 en Mode DC.

DC mode FiiO M17

La contrepartie, c’est qu’il faudra brancher le dock de refroidissement pour dissiper la chaleur émise par le baladeur. J’avoue que ça n’a pas été nécessaire avec mes casques, leur impédance se dépassant pas 50Ω. Par contre, ça risque de vite chauffer avec du planaire un peu gourmand.

Section Audio

Les paramètres rapides permettent déjà pas mal de réglages. Vous pouvez toutefois les affiner en allant dans les réglages Android où une section audio vous tend les bras.

Ici, vous retrouverez certains des paramètres vus précédemment, comme le choix de la sortie LO ou PO. Vous aurez aussi des filtres et pourrez choisir votre codec Bluetooth préféré, le LDAC 660 étant choisi par défaut.

Pour le reste, ça se passe via l’application FiiO Musique, le lecteur de la marque.

Lecteur FiiO Musique

De toutes les applis de musique sous Android, celle de FiiO est certainement l’une de mes préférées. Elle allie une interface très claire à de nombreux paramètres.

La version 3.0 déployée en 2020 est au top. Elle permet une gestion très fine des tris et filtres. Vous pouvez aussi changer facilement de thème, celui conçu pour le M17 étant particulièrement fun avec son côté futuriste.

Lecteur FiiO M17

Le seul petit bémol que j’ai trouvé est lié aux couvertures d’album : certaines ne s’affichent pas correctement alors qu’elles sont pourtant bien visibles sur mon Shanling M3X. Ce n’est clairement pas la fin du monde, il suffira d’une petite mise à jour pour arranger ça.

Albums lecteur M17

Le lecteur permet de contrôler vos musiques – c’est la base – et sélectionner votre mode de lecture : séquentiel, aléatoire, répétition de la piste ou de l’album. Vous pouvez facilement accéder à la playlist en cours et même télécharger automatiquement des paroles depuis le net. Il affiche aussi le format du fichier lu et ses caractéristiques.

Au besoin, vous pouvez même parcourir le contenu d’un NAS ou faire une connexion à du matériel AirPlay. Difficile de faire plus complet !

Qualité sonore

Casques et intras de test : Hifiman HE-R7DX, Harmonicdyne Zeus, Harmonicdyne Poseidon, Sivga Phoenix, Sivga Robin, Meze 99 Noir, Tingker TK300, Shanling AE3

Maintenant que nous avons fait le tour du propriétaire, passons à la partie la plus intéressante : le son. Si beaucoup d’entre vous doivent se demander s’il est vraiment raisonnable d’investir 1800€ dans un baladeur, je peux vous certifier que la réponse est un grand OUI !

Puissance

Vous l’avez probablement compris, le FiiO M17 est un petit monstre de puissance. Je trouvais déjà le Cayin N3 Pro radical avec ses 800 mW, mais le baladeur de FiiO monte la barre encore plus haut. Le meilleur dans l’histoire, c’est que cette puissance débridée est parfaitement maîtrisée.

M17 et HE-R7DX

Bien qu’il soit capable d’envoyer 3W à 32Ω, le M17 possède un fond totalement silencieux, même sur les intras les plus sensibles. Le constructeur chinois maitrise parfaitement ses composants électroniques, d’une façon telle que rien ne vient gâcher l’écoute. Aucun bruit parasite, souffle ou autre n’est à déplorer.

Avec sa grande puissance, le M17 est à même de gérer presque n’importe quel casque du marché et de le faire ressortir au mieux de sa forme. Certes, je n’ai plus de casque aussi gourmand que le Sennheiser HD6XX, mais ça se ressent même sur les petits modèles comme le Zeus ou le Poseidon : il est inutile de pousser le potard à fond pour avoir le meilleur. Le M17 est une petite merveille d’ingénierie qui séduira aussi bien les utilisateurs d’intras sensibles que les possesseurs de casques gourmands.

Performances

Durant ma semaine d’essai avec le M17, je lui ai fait manger à peu près tout ce que j’avais sous la main, en particulier mes casques. J’ai comparé le tout à mon Shanling M3X et ma liseuse audiophile Hisense Touch. Le verdict est sans appel : le FiiO M17 enterre mon matos plus entrée de gamme, au point qu’il m’est maintenant très difficile d’y revenir !

En fait, passer du Shanling M3X au FiiO M17 revient un peu à passer de la prise casque d’un smartphone à un M3X. Le fossé technique est tout bonnement impressionnant !

M17 présentation

Le baladeur audiophile de FiiO procure un son neutre et maitrisé de bout en bout. Il n’a pas la brillance du vénérable M11 Pro, ni même l’impact des basses ressenti parfois un peu trop fort sur le M15. Ici, on atteint un bel équilibre qui fait plaisir à écouter, peu importe notre style de prédilection.

Outre la qualité du rendu, c’est surtout du côté de la scène sonore que j’ai été bluffé. Le M17 fait passer le son à la vitesse supérieure. La scène sonore prend une toute autre dimension, c’est juste bluffant. Le rendu s’étale bien plus qu’avec le M3X qui paraît pour le coup totalement congestionné, replié sur lui-même. Avec le M17, les lives deviennent encore plus vivants que jamais, à un niveau que je n’ai jamais entendu auparavant.

En un mot comme en cent : le FiiO M17 est une petite pépite !

Autonomie

Qui dit grosse puissance dit forcément grosse consommation d’énergie. Malgré son imposante batterie de 9200 mAh, le M17 arrive difficilement à tenir plus de 10h la charge sur les sorties asymétriques. Il ne faut pas hésiter à couper le Wi-Fi, Bluetooth et compagnie pour grappiller quelques minutes d’utilisation.

Toutefois, vu l’encombrement du baladeur, il ne vise pas à être sorti dans la poche. Donc autant en profiter et le passer en mode DC en le branchant au secteur. Vous aurez alors l’équivalent d’un petit ampli sédentaire à portée de main. Et pas besoin de vous soucier de la batterie dans ce type de branchement !

Au final, le plus gros point faible du FiiO M17 est la recharge. Il faut compter pas moins de 4h30 pour un plein complet en utilisant la charge rapide QC 3.0. Oui, c’est long, très long… Le jeu en vaut toutefois la chandelle une fois qu’on a goûter aux plaisirs sonores du M17.

Conclusion

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : si vous avez le budget, cliquez immédiatement sur le bouton Acheter. Le FiiO M17 est tout simplement une vraie bombe. Rarement j’ai entendu un son plus magnifique, plus ample que celui du DAP chinois.

Si vous voulez un baladeur puissant, bourré de fonctionnalités et au son quasi-parfait, foncez sans hésiter sur le FiiO M17. Je vois mal ce qui pourrait freiner l’achat, hormis le gabarit imposant de l’appareil ou son autonomie assez moyenne. Pour ma part, c’est l’incontournable de 2022 !

 

L’avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Interface et fonctionnalités
  • Qualité sonore
  • Autonomie
4.5

Résumé

Je suis totalement fan du FiiO M17 !

Ce baladeur est un véritable roc, impressionnant aussi bien par ses dimensions que ses prestations sonores. Si le budget demandé est élevé, le jeu en vaut largement la chandelle. Même les casques les plus gourmands ne lui résisteront pas. En revanche, son gabarit imposant ne le rend pas idéal pour les utilisateurs les plus nomades qui préféreront probablement se tourner vers d’autres solutions.

Jo

Rédacteur depuis des années, je suis récemment tombé dans le chaudron de l'audio. Écouteurs, casques et surtout baladeurs : j'ai une envie irrépressible de tester tout ce qui me passe dans les oreilles !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.