Ampli/DAC

Test FiiO R7 : un ampli casque de FOLIE !

Par Jo, le 23 novembre 2023, mis à jour le 26 janvier 2024 — 13 minutes de lecture
FiiO R7 branché avec un casque Focal Celestee, posé sur un bureau.

FiiO ne cesse de réinventer l’audio, s’éloignant de plus en plus de son marché originel pour tenter d’investir d’autres niches. Après les monstrueux Q7 et M17, la marque chinoise s’adresse cette fois aux audiophiles sédentaires avec son nouvel amplificateur pour casques, le R7. Suite à quelques semaines de test, voici mon constat : foncez acheter le FiiO R7 !

Bon, OK, je grille un peu les étapes. Mais, je ne peux pas le nier, cet amplificateur de bureau est pour moi une véritable pépite.

Le FiiO R7 est un condensé de ce qui se fait de mieux dans le monde de la Hi-Fi venue de Chine. Et, le top dans tout ça, c’est qu’il reste bien plus abordable que la majorité des solutions concurrentes.

Allez, c’est parti pour un test en bonne et due forme !

 

FiiO R7 : caractéristiques techniques

Le FiiO R7 est un appareil pas comme les autres. Il s’agit probablement du matériel audiophile le plus polyvalent que j’ai jamais utilisé.

Il regroupe en effet les capacités d’un baladeur audiophile, d’un streamer, d’un DAC externe et d’un amplificateur pour casque audio filaire. Le tout au sein d’un boîtier d’à peine 16 cm de hauteur.

C’est tout simplement de la folie !

Image officielle du FiiO R7 placé sur un bureau en bois
©FiiO

S’il se destine avant tout à l’écoute au casque, ce lecteur réseau audio ne s’arrête pas à cet usage uniquement. Sa connectique touffue lui permet de brancher enceinte amplifiée, TV, platine vinyle ou ampli stéréo sans aucun problème.

La connectivité sans-fil jouit du même effort de polyvalence. Wi-Fi et Bluetooth sont à même de gérer la majorité des situations : écoute au casque sans-fil, connexion d’une enceinte Wi-Fi (style Edifier MS50A), prise en charge de Roon, etc.

J’aborderai plusieurs cas d’usage durant le test. En attendant, voici la fiche technique du FiiO R7 :

  • Écran tactile 4.97’’ IPS – 1280 × 720 px
  • SoC Qualcomm Snapdragon 660 / 4 Go RAM / 64 Go de stockage interne / Android 10
  • Puce DAC : ES9068AS
  • Amplification : THX AAA-788+ x2
  • Puissance : jusqu’à 3 650 mW sous 32 ohms (sortie symétrique)
  • Prise casque : 6.35 mm asymétrique / 4.4 mm et XLR symétriques
  • Sortie : XLR, RCA x2, optique, coaxiale
  • Entrée : optique, coaxiale
  • Connectique : USB-A, USB-C, SD (jusqu’à 2 To), Ethernet RJ45
  • Décodage : PCM jusqu’à 32 bits/768 kHz, DSD512 et MQA 8x
  • Bluetooth 5.0 bidirectionnel et Wi-Fi 2.4/5 GHz
  • Codecs Bluetooth : AAC, SBC, AptX, AptX HD, LDAC, LHDC
  • Gestion DLNA, AirPlay, Roon Ready
  • Dimensions : 110 × 160 × 134 mm (sans socle)
  • Poids : 1,28 kg

Non content d’être hypercomplet, le FiiO R7 délivre aussi une puissance de dingue. Avec ses cinq niveaux de gain et ses multiples prises casques, il peut driver n’importe quel matos, même le plus gourmand.

En somme, ce streamer de bureau arrive à surclasser le Shanling M30 sur tous les points. Pour trois fois moins cher.

Il ne lui manque que le support du protocole Google Cast. J’espère que ça arrivera dans de futures mises à jour.

Prix FiiO R7

Le FiiO R7 coûte 699 €. Un prix très contenu au regard de ses capacités audio et de son équipement.

Il existe aussi une télécommande, la RM15, qui permet de le contrôler à distance. Vous pourrez la trouver aux alentours de 15 € sur AliExpress. J’aurais bien aimé qu’elle soit inclue dans le pack de base…

Un petit manque qui ne gâche en rien le plaisir d’utilisation de ce FiiO R7. Pour moins de 700 €, il va tellement plus loin que des amplificateurs de bureau comme le Naïm Uniti Atom ou le Shanling M30 !

 

Le grand déballage de PP Garcia

PP Garcia nous réalise un déballage en bonne et due forme pour la chaîne Son-Video.com. Une bonne occasion de jeter un œil aux compétences du R7 !

Design et finitions

L’un des principaux inconvénients des streamers est leur encombrement. FiiO l’a bien compris et nous offre pour le coup un boîtier très compact.

Faisant moins de 16 cm de haut et 11 cm de large, le R7 peut se caser n’importe où. Le constructeur fournit même deux bases en caoutchouc pour le caler comme il faut.

Vue de trois-quart du lecteur réseau à côté d'une enceinte MR4
©Jessica Gautreau pour ChiFi.fr

Les grilles latérales assurent une bonne aération passive. Il n’y a donc pas à se soucier d’un quelconque bruit de ventilation.

Les finitions sont au top, je n’ai rien à reprocher au FiiO R7 sur ce point. La marque fournit même des capuchons pour protéger les prises que vous n’utilisez pas.

Connectique

Malgré son format compact, le FiiO R7 embarque une pléthore de connecteurs audio. L’espace du petit boîtier est exploité à fond !

La face avant regroupe les sorties casque, avec du 6.35 mm, du 4.4 mm et du XLR symétrique. C’est ici aussi que sont placés les boutons de volume et de sélection de la sortie.

Face avant du streamer FiiO avec les boutons et l'écran allumés
©Jessica Gautreau pour ChiFi.fr

Sur le panneau arrière, on retrouve toutes les entrées et sorties imaginables. FiiO pousse le vice jusqu’à proposer le choix de l’alimentation : 12 V continu ou 230 V alternatif. Il y a même un fusible de protection.

Face arrière du lecteur FiiO R7
©Jessica Gautreau pour ChiFi.fr

De l’enceinte active à la platine vinyle en passant par le baladeur audiophile, vous pourrez connecter presque n’importe quel appareil au R7. Il ne lui manque que la possibilité de brancher des enceintes passives.

Ce n’est pas qu’un simple ampli casque sédentaire, c’est bien plus que ça. Le FiiO R7 est une plateforme audio d’une incroyable polyvalence !

Boutons

Cela semble idiot, mais des boutons et molettes bien conçus améliorent grandement l’expérience utilisateur.

Le FiiO R7 est un bon élève en la matière. La façade accueille deux boutons : un pour le volume et le second pour le choix du type de sortie (LO, PO, pré-amplification + PO et pré-amplification).

Chaque bouton est entouré par un cercle de LED, comme sur le baladeur M17. Vous pouvez personnaliser la couleur selon vos goûts et même l’intensité.

Vue des boutons allumés et des sorties Jack audio
©Jessica Gautreau pour ChiFi.fr

FiiO laisse une grande latitude pour la personnalisation. Pour ma part, les LED indiquent le niveau de volume, le niveau de température de l’appareil ainsi que l’échantillonnage du fichier en cours de lecture.

Libre à vous de choisir le style qui vous convient le mieux !

Les crans du volume sont bien marqués. On sent plus de résistance que sur le Shanling M30. Il n’y a pas de butée, vous pouvez donc tourner les boutons autant que vous le voulez dans un sens ou dans l’autre.

Écran

L’écran est souvent une partie négligée par les constructeurs audio. Sans être exceptionnel, celui du FiiO R7 reste dans le haut du panier.

Conçu avec une dalle IPS, il affiche une diagonale de 4.97″ avec une définition HD 720p. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais ça reste suffisant pour un appareil audiophile.

Écran IPS du FiiO R7 affichant une musique en cours de lecture
©Jessica Gautreau pour ChiFi.fr

Le rendu global m’a semblé trop froid. Quant à la luminosité, il faut la régler manuellement, faute de capteur automatique.

Encore une fois, c’est similaire à ce qu’on retrouve sur la plupart des baladeurs, même des modèles deux ou trois fois plus chers.

Je retiendrai de cet écran qu’il fait bien son boulot. Le tactile répond bien. La taille reste suffisante pour une navigation confortable. En bref, c’est OK.

Système d’exploitation

Le FiiO R7 fonctionne avec le système d’exploitation Android 10, modifié pour incorporer les améliorations audio de la marque chinoise.

Le SoC Snapdragon 660 est largement suffisant pour un usage audiophile. Le streamer chinois se montre réactif. On est loin de la purge qu’était le M30 à ce niveau !

Android oblige, le Play Store est pré-installé sur le R7. Vous pouvez donc télécharger n’importe quelle application ou service de streaming de votre choix : Qobuz, Tidal, Spotify, Deezer, Last.FM, etc.

Bien entendu, FiiO incorpore son propre lecteur de musique, avec les mises à jour régulières qui vont bien. L’appareil décode sans souci n’importe quel type de fichier audio Hi-Res : PSM, DSD, MQA, etc.

La navigation au sein de l’interface reste similaire à celle d’un smartphone ou d’un DAP. La polyvalence d’Android permet tous les usages et une personnalisation poussée.

Cas d’usage

Comme je le disais plus haut, le FiiO R7 est incroyablement polyvalent. Ce n’est pas un simple amplificateur de bureau pour casque audio. Il peut faire bien plus que ça.

Voici quelques exemples d’utilisation :

  • Serveur multimédia : branchez une carte micro SD de 1 To (ou une clé USB), installez Plex Media Server et vous aurez un serveur accessible de n’importe où dans le monde.
  • Préamplificateur / Amplificateur : avec sa belle puissance de sortie, le FiiO R7 peut tout à fait alimenter n’importe quel casque, mais également des enceintes de bureau actives. Pour ma part, il a servi à diriger le son de ma TV via l’entrée optique pour le ressortir sur des enceintes Edifier MR4 et Edifier R1280DB. On peut tout à fait imaginer qu’il puisse alimenter un petit système de home cinema.
  • Lecteur multiroom : avec le support Roon Ready, le R7 se transforme en zone audio au sein de votre écosystème Roon. J’ai testé et ça fonctionne super bien, le mobile faisant alors office de télécommande. Ça fonctionne aussi avec AirPlay et DLNA.
  • DAC de bureau : connectez le R7 à votre ordinateur via sa prise USB-C, branchez votre casque ou vos enceintes et laissez la magie opérer !

Ce sont seulement quelques-unes des possibilités du FiiO R7. Ce streamer tout-en-un peut aller bien plus loin, j’en suis certain. Je vous invite d’ailleurs à me dire dans les commentaires comment vous utilisez cet engin chez vous.

Qualité sonore

Casques et écouteurs de test : Focal Celestee, Sivga Robin, Focal Bathys, Edifier Stax Spirit S3, Meze 99 Noir, Hidizs MP145, Hidizs MS5, Edifier NeoBuds Pro 2

Pour la partie son, FiiO part sur une base solide en reprenant le même DAC que sur le baladeur M11 Plus II. Cette puce de conversion fonctionne en conjonction avec deux puces d’amplification THX AAA-788+.

Les plus pointilleux pourront pester contre l’absence d’un montage en double DAC, contrairement au M11 Plus II. Pour ma part, ça ne me dérange pas trop, la qualité restant au rendez-vous.

Là où le FiiO R7 m’a bluffé, c’est avant tout avec sa grande réserve de puissance. Il est à même d’alimenter n’importe quel casque audio filaire du marché, même les modèles les plus gourmands !

Puissance

Ne vous fiez pas au petit gabarit du FiiO R7. L’engin est doté d’une puissance impressionnante, surclassant la plupart de ses concurrents les plus onéreux.

Il propose pas moins de cinq niveaux de gain, ce qui permet d’ajuster avec finesse la puissance de sortie selon le matériel utilisé.

Voici un récapitulatif, histoire de vous faire une idée :

  • Prise Jack 6.35 mm : 1 250 mW à 32 ohms / 160 mW à 300 ohms
  • Prises XLR et Jack 4.4 mm : 3 650 mW à 32 ohms / 630 mW à 300 ohms

Ces chiffres sont donnés en mode Ultra Gain. Oui, c’est du bourrinage pur et dur !

Ce déluge de puissance reste néanmoins totalement maîtrisé. J’ai pu brancher avec succès des écouteurs Hidizs MS5, très sensibles, sans ressentir le moindre bruit de fond ou autre désagrément.

Rendu global

Sans surprise, le lecteur réseau Hifi produit un son de très bonne qualité. Le rendu est parfaitement clair, transparent et sans coloration particulière.

Si je n’ai pas retrouvé l’ampleur et la largeur de scène du FiiO M17 ou même du FiiO Q7, il est indéniable que le R7 nous en donne quand même pour notre argent. Le DAC Sabre ES9068AS propose une excellente reproduction audio.

FiiO R7 à côté d'une enceinte Edifier MR4 et un casque Focal Celestee
©Jessica Gautreau pour ChiFi.fr

Il assure une prestation plus que décente pour son prix. Le son regorge de détails, comme d’habitude chez le constructeur chinois. Le R7 est une source de choix pour les audiophiles que nous sommes.

Inutile de dire que j’ai pris un énorme plaisir à écouter ma bibliothèque numérique durant de longues heures !

Je regrette juste que FiiO ne pousse pas l’expérience sonore plus loin en intégrant des tubes comme sur le Shanling M30 ou le DAP Cayin N3 Pro. Bon, OK, je chipote là…

Connexion sans-fil

Pour ce qui est de l’écoute sans câble, c’est là aussi de la bonne qualité. La connexion Bluetooth est très stable, même avec les codecs LDAC et LHDC en qualité maximale. SBC, AAC et AptX sont aussi de la partie, histoire de contenter tout le monde. Notez que le R7 peut fonctionner en mode récepteur Bluetooth, comme sur les baladeurs audiophiles.

Idem pour le Wifi : Airplay, DLNA et Roon Ready tournent à merveille. Je n’ai pas eu à déplorer le moindre incident durant mes nombreux essais.

Les dernières mises à jour permettent même de dupliquer l’écran du R7 sur le smartphone grâce à l’application FiiO Cast. C’est le même système que sur le Shanling M30. Ça permet de remplacer la télécommande, mais il vous faudra un réseau Wifi solide pour en profiter.

Conclusion test FiiO R7

Faut-il acheter le FiiO R7 ?

OUI si :

  • Vous cherchez un lecteur réseau et ampli casque de bureau polyvalent
  • Vous avez besoin d’une grosse puissance pour votre casque audio
  • Vous aimez le son FiiO, clair et détaillé

NON si :

  • Vous n’appréciez pas le système d’exploitation Android
  • Pas d’amplification pour des enceintes passives
  • Je cherche encore…
  • Non, franchement, je ne vois pas ce qui peut vous retenir d’acheter le FiiO R7…
  • Allez, cliquez-moi ça, faites-vous plaisir !
L'avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Interface et fonctionnalités
  • Qualité sonore
5

Résumé

Le FiiO R7 a une classe folle !

J’ai beau chercher, je ne vois pas ce qui pourrait vous retenir de cliquer immédiatement sur le bouton « Acheter ». Son boîtier compact renferme tout ce qu’on peut attendre d’un tel modèle. Je n’ai jamais vu un appareil audio aussi polyvalent.

C’est non seulement un ampli casque de qualité, mais aussi un pré-ampli Hi-Fi, un récepteur Bluetooth, un DAC de bureau, un serveur audio et j’en passe. Le tout est simple d’emploi, en plus d’être largement personnalisable.

Placé sur le bureau ou branché à une platine ou une télévision, le R7 saura accompagner tous vos produits audio avec une grande aisance. C’est pour moi le produit audiophile incontournable en cette fin d’année 2023.

C’est donc sans la moindre hésitation que j’accorde la note de 5/5 au FiiO R7 !

 

Jo

Passionné d'audio depuis des années, je teste tout ce qui peut faire vibrer mes oreilles : casques audio, écouteurs (filaires et Bluetooth), enceintes, streamers, platines vinyle… Mes tests se veulent accessibles au plus grand nombre. Pour ma part, la passion l'emporte sur la technique. Car après tout, qui n'aime pas profiter d'un bon son ?

Commentaires

Le 27 novembre 2023 à 4:06 pm, Buenaventura a dit :


Sorti à 699 euros, je l'ai déjà vu à - 15% soit 594 euros sur Easy Lounge... assurément une bonne affaire pour ce superbe appareil hifi !..👍


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 8 janvier 2024 à 12:14 am, Coolen a dit :


Bonsoir
Fiio R7 à 594 € je trouve que c'est déjà plus correct avec son Android un peu faible et son bluetooth 5.0 je pense qu'il est déjà dépassé.
Reste à voir pendant les soldes du 10 janvier.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 11 janvier 2024 à 10:44 am, Balcon a dit :


Bonjour,
Peut-on brancher une disque dur externe sur son Fiio R7 et accéder aux fichiers musicaux de ce disque dur via l'interface Fiio R7 ? di oui comment procéder ? Merci


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 23 janvier 2024 à 5:10 pm, Jo a dit :


Hello,

Oui, il est possible de brancher un disque dur externe sur le R7 via le port USB-A situé à l'arrière. L'exploration des fichiers se fait ensuite avec l'application de musique que tu utilises habituellement.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.