Ecouteurs Intra Auriculaires

QOA Adonis, un son assez équilibré et fun dans un joli chassis pour 120 euros HT

Par Jo, le 23 août 2021 — 9 minutes de lecture
QOA Adonis écouteurs

Ceci est un test invité réalisé par Jean-Christophe du Discord TechnoidFr. Pour le rejoindre et discuter audio dans la joie et la bonne humeur, ça se passe par ici : https://discord.gg/MNZRUuz

QOA (Queen of audio) est une marque assez discrète dans le milieu de la ChiFi. Je vous invite à consulter le test des QOA Vesper retraçant l’étendue de la gamme Qoa et ses liens proches avec la marque Kinera. Le modèle testé ici est le Adonis. Il constitue le troisième modèle de la gamme dans un segment déjà fort disputé par, disons-le tout de suite, quasiment toutes les marques de la chifi !

QOA Adonis écouteurs

A ce tarif, il se place en concurrence frontale avec des modèles déjà réputés de chez Audiosense (DT200, AQ3), Moondrop (Aria), Tingker (TK300), TRN (BA8) mais dépasse légèrement le haut de gamme de chez KZ sur le plan des tarifs.

Ce modèle Adonis se situe en partie haute de l’entrée  de gamme et vise les budgets d’amateurs déjà initiés, il faut le souligner.

Les intras hybrides sont monnaie courante dans cette gamme de tarif, équipés de configurations similaires : un driver dynamique – en charge des basses – et deux armatures équilibrées. Ils diffèrent toutefois par leur signature sonore, permettant de mieux s’adapter a certains styles de musique et de cibler leurs publics. Voyons ce que nous pouvons en dire ici. Les Adonis sont présentés avec une signature plutôt neutre sur la carte livrée avec le produit, alors … musique !

 

QOA Adonis : spécifications techniques

Modèle : Adonis

Coques : en bois, finition résine, face epoxy peinte

Impédance : 21 ohms

Sensibilité : 113 dB

Connexion : 2pins 0.78 mm

Prise : jack 3.5 mm

Longueur du câble : 1.2 m (détachable)

Drivers : 1DD (10 mm customisé par QOA) + 2 BA knowless

Bande passante : 20-20 kHz

Pour profiter de ces écouteurs, n’importe quelle source produira du son de bon niveau, vu la valeur d’impédance modérée et sa bonne sensibilité, sans toutefois exiger une amplification ultra précise… qui ne nuirait en rien d’ailleurs à ces intras !

Je les ai testés principalement sur des DAPs de gammes tres différentes parmi le HiBy R3 Pro version Sabre, Fiio M1 pro et Fiio M15.

Sans être ultra sensibles à la source – ce qu’on pourrait à la fois qualifier de qualité ou de faiblesse – on note qu’un Fiio M15 ayant tendance à appuyer les nuances permettra un meilleur contrôle des armatures et une meilleure dynamique. Toutefois la majeure partie du test sera faite avec le HiBy R3 Pro en conditions réelles de mobilité lors de plusieurs jours de déplacements professionnels, pour des sessions d’écoutes prolongées.

Design et finitions

Les QOA Adonis sont livrés dans un package présentant des similarités avec les Vesper mais bien plus qualitatif, pleinement en accord avec la montée en gamme !

Boîte QOA Adonis

Dos boîte QOA Adonis
La boite sérigraphiée recto verso s’ouvre en deux parties un peu récalcitrantes, il faut ménager ses ardeurs au déballage pour y parvenir sans dommages.

A l’ouverture, les intras sont présentés tels des pierres précieuses sur un écrin, le câble étant rangé discrètement  à l’intérieur de la pochette.

Package QOA Adonis
La présentation de la boite est ici horizontale façon coffret de bijouterie, sur fond noir, mettant en évidence des écouteurs très bien ajustés, les embouts et la boite de transport de très belle facture. Mais c’est un véritable attrape-poussière !

On trouve deux cartes, une présentant les spécifications du produit et le contenu du package, l’autre spécifiant les contacts réseaux sociaux pour suivre la marque.

QOA Adonis
Les écouteurs proposent une face externe imitation bois.

On remarque la différence de teinte avec les coques en vrai bois du plus bel effet. C’est sans doute une concession à faire à ce niveau de prix, cela reste tout de même très qualitatif et valorisant.

Canule QOA Adonis
Les canules sont en forme de V et permettent un maintien suffisant des embouts.

Câble

Câble QOA Adonis

Comme a l’accoutumée avec la marque, le câble fourni est très qualitatif dans le segment de prix . Très souple et assez epais, les connecteurs métalliques sont d’aspect très lisses et de belle facture, c’est comparable aux câbles aftermarkets vendus autour de 30 euros, ça respire la robustesse et le sérieux  !

Embouts QOA Adonis

Le montage sur les connecteurs 2 pins est une simple formalité, le maintien en position est ferme. C’est sécurisant et à l’évidence très bien ajusté.

Confort

Les écouteurs sont très légers (pesés a 4 g pile avec embout), de forme très ergonomique, en résine douce et peu intrusifs : on ne les ressent pas. Il faudra toutefois sélectionner des embouts plutôt souples pour parfaire la qualité de restitution. Pour ma part j’ai sélectionné des embouts silicone de la marque Audiosense

 

Ils s’adaptent parfaitement a ces intras… et à mes oreilles pour un prix très contenu.

Embouts Audiosense
Embouts Audiosense vendus par trois paires.

Lors de l’ajustement dans l’oreille, on ressent parfois le « driver flex », ce qui n’est pas très agréable mais rien de rédhibitoire cependant. Ce phénomène est parfois présent sur des modèles excellents vendus bien plus chers.

Qualité sonore

Sources de test : HiBy R3 Pro Saber, Fiio M11 pro, Fiio M15

Rendu global

Avec les embouts fournis – malgré un bon équilibre perçu – je ressens dès la première écoute de la sibilance sur quelques aigus, souci totalement réglé en adoptant les embouts Audiosense. C’est à noter, ces intras sont a l’évidence très sensibles aux embouts, il conviendra de les choisir en fonction de vos oreilles… et de vos goûts.

Le son est assez neutre sans pour autant être  plat ou ennuyeux, en V bien perceptible contrairement aux annonces du fabricant !

Courbe QOA Adonis
Mesure de réponse en fréquence sur Mini DSP Ears.

Le driver dynamique procure juste ce qu’il faut de « rumble » et de fun pour donner du corps au son sans tomber dans le basshead des TK300, c’est ce qui manque aux excellents DT200. Ce modèle se situe entre les deux pour faire court !

Basses

Ces intras présentent une basse contenue mais accentuée, tout en restant extrêmement linéaire et détaillée, bien texturée. Le driver dynamique procure une basse naturelle et ronde, jamais sèche. Le rendu est très musical sans taper fort, quoiqu’avec un égaliseur on peut si on le souhaite les accentuer !

C’est un point fort face aux TK300 qui cognent fort d’emblée et surprennent. Ici tout le bas spectre de fréquences est restitué de façon plus régulière pour s’adapter a plus de styles musicaux et y livrer plus de détails.

Médiums

C’est une partie en demi-teinte sur ces écouteurs. Les voix sont chaleureuses toutefois on ressent un peu de manque de détails face à des Moondrop Aria. Ils conservent une bonne présence pour les voix, l’edm et la pop mais le traitement atténue dans le bas medium les voix masculines. Cela est bien représenté par l’atténuation mesurée sur mes intras entre 500 Hz et 1 kHz sur la courbe de réponse en fréquence.

Je m’attendais à mieux au vu de la configuration même si a l’écoute cela reste qualitatif. Les inflexions sont analogues à la mesure relevée sur les Vesper (même marque, même équipe,  même approche ?) mais dans une moindre mesure.

Aigus

Je suis allé piocher dans les morceaux de métal de référence présentant des aigus difficiles (« Judas Priest », « Screaming for vengeance »), le pic mesuré a 6KHz apporte de la clarté sans agressivité, c’est un excellent point, du moins avec les embouts Audiosense utilisés. La résolution dans ce domaine est très détaillée.

Le pic atténué présent a 13KHz amène un supplément d’extension mais cela reste loin des ténors du domaine T800 et surtout Dunu SA6. Nous sommes situés en dessous du tiers de leur prix cependant, restons calmes et détendus.

Scène sonore et précision

Les trois drivers procurent une scène sonore de largeur conforme à la technologie 3-drivers utilisée, le réglage assez équilibré permet de s’adapter à tous les registres musicaux.

Le son est détaillé dans les basses et les aigus, les médiums manquent de détails pour mettre en valeur les voix masculines. En revanche les instruments acoustiques sont livrés avec beaucoup de naturel, c’est très agréable a l’écoute.

Les Adonis délivrent un son finalement assez fun mais présentant des limitations dans le bas médium. C’est probablement un compromis à faire pour rester dans cette tranche tarifaire chez QOA au vu du packaging fourni. Certains préfèreront un package plus succinct mais un son plus abouti, c’est un choix.

Logo QOA
Gravure du sigle de la marque valorisant la pochette de transport bleue assortie aux écouteurs.

 

Conclusion

L’avis de JC
  • Design et finitions
  • Confort
  • Qualité sonore
  • Rapport qualité/prix
4

Résumé

Conçus dans une optique fun et généraliste, les QOA Adonis ont tout pour séduire les amateurs de musique dans un budget raisonnable, souhaitant tout simplement « écouter de tout » avec ces écouteurs durant de longues sessions et sans fatigue auditive. Le packaging est très – probablement trop ? – soigné pour ce produit et procure une très bonne impression au déballage.

 

Les amateurs exigeants en auront pour leur argent. Pour 120 euros HT environ, ces intras délivrent un son de bon niveau sur tous les styles de musique et en particulier le rock , le métal et la pop. Leur grande polyvalence est à retenir au moment de faire son choix.

Jo

Rédacteur depuis des années, je suis récemment tombé dans le chaudron de l'audio. Écouteurs, casques et surtout baladeurs : j'ai une envie irrépressible de tester tout ce qui me passe dans les oreilles !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.