Test Blon BL30 : voici à quoi ne devrait JAMAIS ressembler un casque audio…

Depuis presque un an que le site existe, vous avez dû constaté que je suis assez large sur mes notations. Je suis bon public et j’essaie toujours de mettre en avant les qualités du matériel plutôt que les défauts. Mais il y a des fois, c’est une tâche quasi-impossible. En voici l’exemple parfait avec le Blon BL30.

Pas facile la vie de testeur. Il faut savoir rester neutre et objectif, donner la juste notation en tenant compte d’un marché qui est sans cesse en mouvement, se maintenir à jour sur les nouvelles technologies… Mais le pire, c’est quand on reçoit du matériel tellement nul qu’il est impossible d’en tirer le moindre point positif.

Le Blon BL30 m’avait pourtant bien hypé lors de son annonce, promettant un son de qualité avec un design tout en métal au look vintage. Je me suis donc empréssé de l’acheter. Bien mal m’en a pris. Ce casque audio filaire est au final un énorme ratage, une véritable déception qui me fait m’interroger sérieusement sur l’avenir de la marque Blon. Allez, assez de suspense, on passe dès maintenant au décorticage de ce machin abject qui m’a vomi dans les oreilles des heures durant.

 

Note : le Blon BL30 présenté dans cet article a été acheté par mes propres moyens. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

Blon BL30 : spécifications techniques

Sur le papier, le BL30 est un modèle plutôt sympa : impédance assez élevée, grosse sensibilité et surtout des transducteurs dynamiques de 70 mm avec une architecture ouverte. De quoi profiter d’un son bien ample et aéré au calme dans le salon.

Présentation casque Blon BL30

Pour résumer, on a les specifications suivantes :

  • Architecture : driver dynamique de 70 mm
  • Impédance : 150 Ω
  • Sensibilité : 110 dB
  • Plage de fréquence : 20 Hz à 20 kHz
  • Connecteur : câble en Y à connecteur 3.5 mm
  • Prise : Jack 3.5 mm

Pour driver cet engin, il va donc falloir un baladeur assez costaud comme le FiiO M11 Pro ou un ampli/DAC. Les petits DAP comme le HiBy R3 Pro ou le Hidizs AP80 Pro risquent d’être trop limités. Bon en même temps, vous n’aurez probablement pas envie de vous ruiner les oreilles avec le BL30…

Design et finitions

Ça commençait pourtant bien. Le casque de Blon profite en effet d’un look plutôt accrocheur avec sa conception tout en métal et ses coques cuivrées style vintage. Visuellement, c’est bien sympa et ça sort un peu des standards habituels. Puis vient la désillusion…

Packaging

Pas grand-chose à dire sur le packaging. Le casque est enfermé dans une sacoche de transport rigide tout ce qu’il y a de plus basique.

Sacoche Blon BL30

Elle fait néanmoins le taf : transporter le BL30 en toute sécurité. Vu le prix de 100€ environ, c’est correct.

Câble

Côté câble, c’est plutôt une bonne surprise. On a droit à un modèle tressé de bonne qualité, épais mais suffisamment souple pour éviter les noeuds.

Câble BL30

C’est certainement la partie la plus réussie du casque, ce qui en dit long sur ce qui va arriver dans quelques paragraphes !

Confort

Et c’est parti pour la descente aux enfers. Le Blon BL30 est en effet une vraie purge à porter…

Yokes Blon BL30

Je ne sais même pas par où commencer tellement il est mal conçu. Les oreillettes qui ne collent pas comme il faut au crâne, ce qui laisse un trou en bas des oreilles ? Les yokes mal foutues qui glissent sans arrêt ? L’arceau qui appuie bien trop fort sur le haut du crâne ? Franchement, j’en suis arrivé à me demander sur les mecs de Blon on essayé leur casque avant de le mettre en vente.

Coussinets Blon BL30

Il y avait pourtant matière à faire quelque chose de sympa. Les coussinets sont plutôt bien foutus, mais ça ne rattrape pas tout le reste qui est un véritable ratage. Après 30 minutes sur le crâne, le Blon BL30 me tue les oreilles et me file un mal de cou pas possible. Une véritable horreur !

Qualité sonore

Sources de test : FiiO M11 Pro, FiiO Q3, xDuoo XD05 Plus

Bon, même si le confort est tout pourri, j’aurai pu pardonner ses défauts au BL30 s’il avait été bon au niveau sonore. Sauf que non, il est bien naze dans ce domaine. À moins d’aimer souffrir, je ne vois pas ce qui pourrait motiver l’achat de ce casque ChiFi. Peut-être pour offrir en cadeau à votre belle-mère ?

Note : le copain @TechnoidFr a aussi eu l’occasion de tester ce casque, je pose sa vidéo ici. Vous y verrez en particulier le gros souci de positionnement des oreillettes et la courbe de son bien cracra du BL30. Enjoy !

Rendu global

Après les Blon T3 et les Blon BL03, je m’attendais à retrouver un peu le même genre de signature, à savoir un truc très sombre. Je ne me suis pas trompé : le Blon BL30 est bien sombre, un peu comme un Sony WH1000XM3 ou XM4, mais en bien plus dégueulasse…

Basses

Il faut croire que chez Blon ils aiment bien titiller le bas du spectre. Pourquoi pas ? C’est la mode de balancer du gros V. Mais il y a une façon pour le faire, on balance pas ce genre de signature pour le plaisir.

Là, on dirait simplement que l’ingénieur qui s’est penché sur le casque chinois était bourré. Les basses sont très mal gérées, manquant d’impact tout en ayant une sorte de rendu proche d’un ressort qui se détend. Les sous-basses prennent bien trop le dessus sur le reste du spectre mais manquent de définition. Bref, c’est bien brouillon et pas du tout agréable à écouter…

Médiums

Du côté des médiums, ce n’est guère mieux que les basses. Les voix sont complètement écrasées par les basses. On ressent une grosse congestion qui les empêche de s’exprimer pleinement. C’est d’autant plus dommage que leur rendu est finalement assez neutre, il y avait matière à faire quelque chose de chouette.

Blon BL30 et M11 Pro

Bon, qu’on s’entende bien, on reste bien loin de la qualité du rendu du Sennheiser HD6XX, bien plus équilibré tout en étant chaleureux. Mais bon, vu la qualité du reste, on va se contenter de ce qu’on a…

Aigus

Je n’aurai jamais imaginé qu’il puisse être possible de tuer les aigus, mais Blon l’a fait. Les hautes fréquences ont un rendu pour le moins… étrange.

Difficile de définir ce que j’ai ressenti. En plus d’être masqués, les aigus présentent une sorte de raisonnance vraiment désagréable. J’ai l’impression que le driver est en mode vibromasseur en permanence. On perd tous les détails, toute la clarté que sont sensés apporter les aigus. Bref, c’est dégueulasse comme pas possible !

Scène sonore et précision

Bon, allez, on croise les doigts et on prie pour que le côté open-back du casque rattrape un peu les pots cassés. Ha ben non en fait, désolé. L’ouverture n’apporte rien tant le son semble congestionné, comme ramassé sur lui-même.

La scène sonore est donc très étriquée pour un modèle ouvert. Difficile de placer les instruments avec précision, tout semble se mélanger. Tout dans ce casque paraît mal dégrossi. Ce manque flagrant de précision ruine tout ce qu’on aurait pu espérer.

C’est tellement dommage, il y avait pourtant moyen de faire quelque chose de super. Quelle déception…

 

Conclusion

L’avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Confort
  • Qualité sonore
  • Rapport qualité/prix
0.8

Résumé

Du début à la fin le Blon BL30 m’aura déçu. En dehors du câble et de l’aspect visuel, je ne vois pas trop ce qui pourrait m’inciter à vous recommander ce casque. Je peux d’ailleurs difficilement appeler ça un casque tant il semble avoir été conçu avec les pieds…

Le Blon BL30 est inconfortable au possible, très mal géré au niveau de sa signature et ne mérite tout simplement pas votre attention. Faites-moi plaisir : achetez plutôt une bonne paire d’intras, vous avez l’embarras du choix pour le même prix.

Maintenant, je vais ôter cette horreur qui me vomit dans les oreilles depuis bien trop longtemps. Je crois que je ne vais même pas essayer de le revendre, ce serait un crime contre l’humanité…

Je ne vois qu’une solution : « Belle-maman, j’ai un joli cadeau pour vous ! »

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *