Test TRN T300 : sans conteste les meilleurs écouteurs Bluetooth du moment !

Les écouteurs Bluetooth : qu’on aime ou pas, ils sont maintenant bien présents dans nos vies, plus ou moins grâce à vous savez qui… Force est cependant de constater que la qualité audio est rarement au rendez-vous sur ces intras, surtout quand on les compare à leurs homologues filaires. Mais la donne pourrait bien changer quand on voit les TRN T300. Chronique d’un véritable coup de cœur !

Le marché des écouteurs sans-fil est des plus actifs ces dernières années. Même les grosses marques d’audio comme Teufel s’y mettent avec les Airy True Wireless. Je ne parle même pas des marques qui sortent d’ordinaire des smartphones, comme Realme qui a lancé récemment ses sympathiques Buds Air Pro.

La plupart du temps, les performances audio sont sympathiques, mais ne font pas de miracles. Normal : pas facile de caser dans de minuscules oreillettes une batterie, un DAC et des drivers… Les TRN T300 arrivent pourtant à exécuter un véritable tour de force, écrasant au passage tout ce qui existe dans la même gamme de prix et même bien au-dessus !

Pour 60€ environ, ces écouteurs Bluetooth chinois explosent toute concurrence, que ce soit au niveau de la qualité sonore ou de l’autonomie. Alors oui, je sais, ils n’ont pas d’ANC et leurs fonctionnalités sont finalement assez limitées. Mais bon sang, ils m’ont tellement mis une grande claque que je passe maintenant la majeure partie de mes journées avec. Pourtant, je suis souvent le premier à cracher sur les intras sans-fil… Autant dire que les T300 m’ont bien retourné la tête !

 

Note : les intras TRN T300 présentés dans ce test ont été achetés par mes propres moyens. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

TRN T300 : spécifications techniques

Ne perdons pas de temps et passons directement à la fiche technique des TRN T300. Ces petits joujoux surprennent d’entrée de jeu avec de sacrés performances, du moins sur le papier : trois drivers, une autonomie annoncée de 72h avec le boîtier, des commandes tactiles, la recharge par induction pour le boîtier… Plutôt pas mal pour leur prix !

Présentation TRN T300

Au rang des manques, on notera l’ANC ou encore l’absence d’une application dédiée. Étant donné le prix bas de l’ensemble, ce n’est guère étonnant. Personnellement, je préfère pas d’ANC du tout plutôt qu’une ANC moisie façon Xiaomi… Il n’y a pas non plus de système d’arrêt automatique en cas de retrait des intras. Là encore, ça reste très rare en entrée de gamme. C’est plus du gadget pour le confort qu’autre chose, donc on s’en passe sans soucis !

Pour résumer, on a les spécifications suivantes :

  • Architecture : 2 BA + 1 DD
  • Codecs : SBC, AAC, AptX
  • Bluetooth 5.2
  • Certification IPX5
  • Autonomie : 72h avec le boitier / 4h par oreillette

Si la promesse est tenue au niveau de l’autonomie, les T300 ont déjà de quoi séduire. Pour ma part, c’est surtout sur la qualité audio que je les attends au tournant. Pour le coup, ils ne m’ont pas déçu !

Design et finitions

Exit le look de coton tige, les TRN T300 sont résolument audiophiles. On retrouve ainsi le design triangulaire si propre à la ChiFi, sauf qu’ici il n’y a pas de fil à passer autour de l’oreille.

Comparaison intras Bluetooth
De gauche à droite : Teufel Airy True Wireless, TRN T300 et Realme Buds Air Pro.

Lors de ma première approche, j’ai trouvé les T300 assez cheap. Le plastique ne m’a pas convaincu, semblant assez fragile. C’est toutefois une fausse impression. Après plus d’un mois d’usage quotidien, les intras chinois sont toujours intacts et ne présentent aucun défaut de fabrication.

Les oreillettes sont très légères. Elles tiennent bien dans l’oreille, mais j’avoue que j’ai quelques doutes sur leur tenue si vous venez à faire du sport intensif. Leur taille importante a toutefois un avantage : le bouton tactile est difficile à louper, ce qui facilite les interactions avec les contrôles. Finalement, on prend vite goût à ces intras Bluetooth qui sortent des sentiers battus.

Boîtier de recharge

La première bonne surprise vient du boîtier de recharge. Ce n’est pas tant le design qui m’a plût – il est très basique et assez encombrant – mais plutôt les fonctionnalités. Le boîtier des TRN T300 est en effet compatible avec la recharge sans-fil, ce qui est unique dans cette gamme de prix.

Boîtier TRN T300

De plus, l’intérieur est orné d’un affichage LED très précis qui donne non seulement la batterie restante dans le boîtier, mais aussi celle de chaque oreillette. Là aussi, ça va plus loin que tout ce que j’ai déjà testé ces dernières années, même sur du matos deux ou trois fois plus cher !

Le seul point noir est au final le couvercle. Comme souvent, il semble assez fragile. On sent un certain jeu et des grincements qui n’augurent rien de bon sur la durée. Mais après un mois d’usage intensif, le boîtier de mes intras est toujours intact, ce qui est plutôt bon signe.

Confort

Comme je le disais plus haut dans ce test, les TRN T300 ont une forme assez atypique. Ils n’adoptent pas le fameux look de tige si prisé des marques asiatiques comme Realme et cie.

Design TRN T300

Non, ici on part sur un design plus « audiophile » comme ce qu’on trouve sur les intras filaires ChiFi. Lors des premières heures, j’ai eu un peu de mal à m’y faire. Je trouvais la tenue dans l’oreille assez aléatoire, les T300 semblant « flotter » dans les airs, juste retenus par l’embout enfoncé dans le canal auditif.

Après un certain temps, on s’y habitue. Le confort est bien au rendez-vous, les intras Bluetooth se révélant très légers. Ils tiennent bien en place pour peu qu’on prenne le temps de les positionner correctement. Par contre, je ne suis pas sûr qu’ils tiennent bien sur une longue session de sport…

Isolation

Voici certainement l’un des points faibles des TRN T300 : ils isolent très moyennement. Ce n’est pas la catastrophe, mais j’aurais aimé une meilleure isolation passive sachant qu’il n’y a pas d’ANC sur ces écouteurs sans-fil.

Le son sera donc assez mal filtré dans les endroits très bruyants. Étant donné le prix très bas de ces intras, je passerai vite l’éponge sur ce défaut. Espérons juste que la prochaine génération sera mieux isolée, au moins de façon passive.

Contrôles

Avant de passer à la partie son, jetons un oeil sur les contrôles. Tout se passe avec les gros boutons tactiles présents sur chaque oreillette. Ces derniers prennent une belle surface, ce qui permet de les trouver sans trop tâtonner.

Commandes TRN T300

En dehors des classiques play/pause et avant/arrière, on trouve aussi un contrôle pour gérer le volume, ce qui est hyper-rare même en haut de gamme. Il suffit d’appuyer quatre fois sur une oreillette pour monter ou descendre le son. La manipulation demande un peu de dextérité au début, mais au final c’est assez pratique.

Il ne faut toutefois pas être pressé, le volume montant à petits crans à chaque fois. Si vous voulez gérer le son rapidement, passez directement par le smartphone, ça sera bien plus rapide !

Qualité sonore

Sources de test : FiiO M11 Pro, iPad Air 4, Realme 7

Voyons maintenant ce qu’ont dans le ventre ces petits TRN T300. Leur conception interne est assez similaire à ce qu’on trouve en filaire dans l’univers ChiFi, avec pas moins de trois drivers. Ce nombre n’est pas nécessairement gage de qualité, mais on ne peut que saluer la prouesse technique tant il doit être compliqué de faire tenir autant de composant dans un si petit espace !

Le résultat est d’ailleurs à la hauteur des attentes. Sans conteste, les TRN T300 sont de vraies petites bombes en termes de qualité audio. Ils dépassent allègrement la concurrence européenne en qualité de détails et d’aération. Bien entendu, ils ne sont pas équivalents à des intras filaires de même prix. Mais bon sang, quelle claque ils m’ont mis !

Rendu global

Les TRN T300 ont une belle sonorité équilibrée, avec un léger boost dans les basses fréquences afin de leur donner un peu de punch. Ça bouge bien, c’est fun sans pour autant exagérer. L’écoute n’est jamais fatiguante, c’est un régal !

Test TRN T300

Il manque peut-être un peu d’aigus à mon goût afin de réhausser encore un peu le niveau de détail. Toutefois, vu le prix et la qualité de l’ensemble, je chipote. Ces écouteurs Bluetooth sont vraiment au top et passent sans problème sur la plupart des genres.

Basses

Le driver dynamique intégré aux T300 fait incontestablement du très bon travail. La partie basse du spectre se révèle ainsi bien punchy, sans pour autant s’étaler dans tous les sens.

Les basses ne sont pas les plus profondes, ni les plus vibrantes que j’ai eu dans les oreilles. Elle gardent ainsi un bon équilibre et une certaine vivacité, sans jamais trop en faire.

Médiums

Pour les voix, on a droit à quelque chose d’assez naturel, avec un peu de chaleur. On sent un léger retrait, mais rien d’aussi marqué que les grosses signatures en V qu’on a habituellement en entrée de gamme.

TRN fait donc preuve d’une belle maîtrise. Ce petit côté chaleureux devrait plaire à pas mal de monde. On sent ici aussi un certain équilibre, car les intras n’en font pas trop en sachant garder un certain naturel.

Aigus

Du côté des aigus, TRN ne fait pas de folies. On reste assez loin de ce qu’on avait sur les TRN BA5, relativement brillants.

Ici, les aigus sont très doux, presque trop discrets à mon goût. J’aurais aimé quelque chose d’un peu plus clair, même si le son reste très satisfaisant en l’état. On note toutefois un petit pic vers les plus hautes fréquences, ce qui peut parfois provoquer quelques pointes un peu désagréable, mais c’est vraiment très rare.

Scène sonore et précision

Les intras true wireless sont rarement les plus poussés en termes de scène sonore. Ils ont du mal à offrir un son qui se détache vraiment de la tête. Les TRN T300 sont cependant dans le haut du panier. Ils arrivent à offrir un spatialisation plus que décente, avec un joli détachement des instruments de chaque côté des oreilles. On s’immerge vite dans la scène, qui se montre plus large que profonde.

Pour ce qui est des détails, c’est là aussi supérieur à la moyenne habituelle. On ressent vite les nuances qui sont souvent absentes des écouteurs Bluetooth, même si ça n’atteint pas le même niveau que du filaire. Les TRN T300 sont étonnamment bons.

Dernier point positif : la stabilité du signal Bluetooth est réellement excellente. Jamais je n’ai eu dans les oreilles des TWS aussi stables, capables de porter le signal aussi loin. C’est un véritable tour de force qu’accomplit TRN avec ses T300 !

Autonomie

72h d’autonomie, telle est la promesse de TRN. Un temps record qui écrase tout ce qui existe actuellement, même à 200 ou 300€. Enfin ça, c’est sur le papier…

Autonomie TRN T300

Dans les faits, on reste assez loin de ce qui est indiqué. Durant mes tests, je suis arrivé à environ 50h d’écoute avec le boîtier et le volume calé à 50%. C’est déjà pas si mal, la moyenne étant en général aux alentours de 20/25h. Les T300 éclatent donc toute concurrence avec leur autonomie monstrueuse !

L’autre bonne nouvelle, c’est que les oreillettes sont elles aussi très endurantes. Le constructeur annonce environ 4h d’écoute avec chaque intra. Pour ma part, j’ai réussi à tenir pas loin de 5h30 avec le volume cité précédemment. C’est là aussi dans le haut du panier, faisant des T300 les écouteurs true wireless les plus endurants du moment, et de loin !

 

Conclusion

L’avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Qualité audio
  • Autonomie
  • Boîtier de recharge
4.6

Résumé

Il y a régulièrement de petites pépites qui sortent des sentiers battus et qui marquent les esprits. Les TRN T300 en font incontestablement partie. Ces petits intras Bluetooth cochent toutes les cases du matos réussi et même plus encore : autonomie impressionnante, qualité sonore aux petits oignons, confort de tous les instants… Difficile de les mettre en défaut !

Bon ok, en cherchant bien je pourrais reprocher à TRN un boitier qui semble un peu fragile ou encore des plastiques qui font un peu cheap. Mais face à la qualité du reste – et vu le prix très bas de l’ensemble – ces petits couacs s’effacent rapidement.

Au final, on se trouve avec des intras TWS qui surpassent toute concurrence de même prix et au-delà. Moi qui ne suis pas fan des écouteurs Bluetooth, je ne lâche plus mes T300 !

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *