Test Teufel Airy True Wireless : des intras TWS au son accrocheur !

On continue notre découverte des produits de chez Teufel avec aujourd’hui un passage en revue de leurs écouteurs TWS, les Airy True Wireless. Moins connus que les Galaxy Buds+ ou encore les AirPods Pro, ces petits intras m’ont pourtant surpris par leur qualité sonore. Pas parfaits, ils ont pourtant de quoi séduire les amateurs d’audio qui chercheraient une solution mobile abordable.

Quoi de plus répandu de nos jours que les intras TWS ? La mode lancée par Apple il y a quelques années est maintenant devenue un vrai marché au sein de l’audio. Toutes les grandes marques s’y mettent avec plus ou moins de succès : Sony, Samsung, Apple, M&D…

L’allemand Teufel s’est donc mis à la page, profitant d’un long savoir-faire dans le milieu du son pour produire les Airy True Wireless. Commercialisés en temps normal à 149€, ces intras sans-fil sont régulièrement en promo entre 99€ et 129€. Un prix attractif qui vient les positionner face à des ténors comme les Galaxy Buds+ de Samsung. Sauf qu’à choisir, ce sont bien les écouteurs de Teufel que je sélectionnerai sans même hésiter un instant !

Je vous explique les raisons de ce choix dans les paragraphes suivants.

 

Note : les intras Teufel Airy True Wireless présentés dans ce test m’ont été prêtés par la marque. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

Teufel Airy True Wireless : spécifications techniques

La conception d’intras sans-fil est différente de celles des écouteurs filaires plus classiques. Les constructeurs doivent en effet rivaliser d’ingéniosité pour caler dans un petit format la batterie, le driver, le DAC et la puce Bluetooth, voire le système ANC selon les modèles.

Par conséquent, il est presque impossible d’avoir plusieurs transducteurs, ou alors c’est au détriment de la taille de la batterie comme l’a constaté l’ami TechnoidFr lors de son essai des KZ Z1. Au final, on a donc des fiches techniques qui ont tendance à pas mal se ressembler d’une marque à l’autre.

Airy True Wireless rendu officiel

Voici ce qu’on trouve du côté des Teufel Airy True Wireless :

  • Architecture : 1 DD de 5.8 mm
  • Plage de fréquence : 20 Hz  à 20 kHz
  • Codecs : SBC et AAC
  • Bluetooth 5
  • Batterie : 60 mAh par oreillette + 500 mAh pour le boitier

Le constructeur allemand nous promet une autonomie de 6h d’écoute avant de devoir passer par le boitier de recharge, lui-même capable d’opérer environ quatre recharges complètes. Au total, l’ensemble assure jusqu’à 25h d’usage.

Notez qu’on est ici sur des modèles sans atténuation active des bruits. Cette technologie commence à se répandre même sur les intras à 50€, mais la qualité laisse souvent à désirer. Son absence n’est pas vraiment contraignante à mon sens, je préfère une bonne qualité audio qu’une ANC bancale !

Design et finitions

Bon, je dois vous avouer que ma première approche avec les Teufel Airy TWS n’a pas été la plus palpitante de ma vie. Le design en tige présenté ici est des plus basiques. Le plastique de la surface tactile a même un côté cheap assez prononcé…

Rendu global Airy True Wireless

Et pourtant, les intras teutons sont parfaitement conçus. Ils sont même très efficaces une fois dans les oreilles. Les contrôles sont complets et répondent parfaitement aux sollicitations de mes gros doigts. Même s’ils ne sont pas visuellement attractifs, les TWS de Teufel se rattrapent sur la qualité de conception et l’ergonomie.

Il ne manque qu’une chose : la gestion du volume. Comme souvent, il faudra passer par le smartphone pour augmenter ou diminuer le son. Pour le reste, les intras allemands se débrouillent bien.

Boitier de recharge

Le boitier de recharge est à l’image du reste : sobre mais bien conçu. Il accueille verticalement les écouteurs, ce qui limite sa taille. Il tient ainsi parfaitement dans les plus petites poches.

Boîtier Teufel TWS

Le couvercle est solide, chose rare même à ce prix. Il devrait résister pas mal de temps aux ouvertures et fermetures successives du boitier. Une petite rangée de LED indique l’état de charge du boitier, ce qui permet de garder un œil sur la batterie.

Airy TWS port boîtier

Le seul point noir de ce boitier est finalement sa connectique. Teufel nous pond un anachronique micro-USB, en 2020, alors que tous les constructeurs ont migré depuis un moment sur l’USB-C bien plus pratique…

Confort

Il est temps de tester plus avant les écouteurs sans-fil de Teufel. D’ordinaire, les intras TWS sont loin d’être confortables, du moins pour mes oreilles. Mais une fois n’est pas coutume, j’ai vite accroché aux Airy True Wireless.

Design Teufel Airy

Une fois dans le conduit de l’oreille, ils ne bougent plus d’un iota. L’isolation passive n’est pas folichonne, mais reste dans la moyenne. J’ai surtout apprécié la légèreté de ces oreillettes qui s’oublient vite une fois en place. On peut les porter durant plusieurs heures sans en souffrir. Un bon point pour le constructeur berlinois !

Qualité sonore

Sources de test : Hidizs AP80 Pro, HiBy R3 Pro, Fiio M11 Pro, Realme 7

Voyons maintenant ce qu’ont dans le ventre les Airy True Wireless. Au cours de ces dernières années, j’ai eu l’occasion d’essayer pas mal d’intras TWS, des Sony WF-1000XM3 aux très basiques modèles de Xiaomi en passant par les Galaxy Buds de Samsung. Mais rares sont les écouteurs sans-fil à m’avoir laissé une aussi bonne impression que ceux de Teufel.

Sans atteindre le même niveau que les modèles haut de gamme, ces derniers surpassent aisément des concurrents vendus 50€ de plus. Ils mettent en particulier une belle claque aux intras de Samsung, beaucoup moins bien réglés.

Rendu global

Tout comme le casque Real Blue NC, les intras de Teufel ont une signature équilibrée. En fait, elle est même plus équilibrée que sur le casque Bluetooth du constructeur berlinois, qui avait une légère accentuation sur les basses.

Rendu global Airy True Wireless

Ici, c’est plus neutre, sans pour autant être plat. J’ai retrouvé la même maîtrise que sur le Real Blue NC, chaque fréquence étant à sa place sans jamais empiéter sur les autres. Alors bien sûr, il est évident que la précision globale n’est pas au niveau d’intras de même prix comme les TFZ N°3 ou même les Hidizs MS1 Mermaid. Mais franchement, pour du TWS, vous aurez difficilement mieux à ce tarif-là !

Basses

Douceur et maîtrise : voilà ce que je retiendrai des basses proposées par les Airy True Wireless. Les petits intras allemands n’abusent pas sur ce registre, pourtant souvent mis en avant par les concurrents afin d’être plus « grand public ».

Ici, ça tape juste, sans déborder ou vibrer trop. Les bassheads trouveront que ça manque de corps. Pour ma part, je trouve que c’est un rendu très agréable, jamais agressif mais pas non plus trop mou. On sent bien la maîtrise de Teufel !

Médiums

Du côté des voix, c’est aussi très bien. Les intras ont une sonorité naturelle du plus bel effet.

Airy True Wireless design

Les médiums s’expriment bien, sans rencontrer la compression dégueulasse des Galaxy Buds+. Les voix ne sont pas compressées par les basses ou rendues nasillardes à cause d’aigus trop acérés. Ici, le maître-mot est l’équilibre.

Aigus

À l’image du reste des fréquences, les aigus sont parfaitement à leur place. Tout au plus pourra-t-on leur reprocher une certaine timidité, ce qui évite de ressentir de la fatigue.

Les morceaux qui misent sur ces fréquences pourront donc paraître un peu « limités », mais ça reste léger. On évite ainsi ces pics qui vrillent les oreilles, rendant l’écoute très douce.

Scène sonore et précision

Pour cette partie, le constat sera un peu le même que sur le Real Blue NC. Les aigus tout en discrétion limitent les détails, sans pour autant offrir un rendu brouillon. On constate juste que la précision des Airy TWS reste dans la moyenne.

Au niveau de la scène sonore, même bilan. Le son est proche de la tête, manque un peu d’aération, malgré une stéréophonie plutôt réussie. Au final, on profite d’un son plutôt intimiste et doux, bien reposant.

Autonomie

Et la durée de vie dans tout ça ? Je vous rassure, vous allez pouvoir profiter de vos intrus Teufel un bon moment avant qu’ils ne rendent les armes.

Recharge Airy TWS

Sans être les plus costauds du marché, ces petits Airy True Wireless ont ce qu’il faut dans le ventre pour les amateurs de longues écoutes. Une charge permet de tenir environ 5 à 6h selon le volume. Ajoutez quatre recharges complètes avec le boîtier et vous pourrez écouter vos musiques préférées pendant 20h à 25h. Plutôt pas mal !

Lors du passage au boîtier, il faut compter à peu près 1h pour refaire le plein des oreillettes. Le boîtier demande quant à lui 3h de recharge environ. Des mesures dans la moyennes, sans plus. Les intrus de Teufel s’en sortent donc pas mal, même s’il y a moyen de trouver plus endurant encore.

 

Conclusion

L’avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Qualité audio
  • Autonomie
  • Boîtier de recharge
4.3

Résumé

Tout comme le Real Blue NC, les intras Airy True Wireless de Teufel sont une excellente surprise !

Le son équilibré associé à un excellent confort et une autonomie de bon aloi en font de bons alliés pour les personnes qui cherchent une solution audio mobile à prix décent. En dehors du port micro-USB du boîtier et d’un aspect un peu cheap – en apparence seulement – je ne vois pas trop quoi leur reprocher.

Pour des intras TWS , la qualité sonore est au top avec une belle signature équilibrée. Oubliez les Galaxy Buds, foncez sur les Teufel Airy True Wireless !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *