Ecouteurs Intra Auriculaires

Test Realme Buds Air Pro : de sympathiques clones des AirPods Pro

Par Jo, le 26 janvier 2021 — 9 minutes de lecture
Test Realme Buds Pro

La marque Realme tente de s’imposer en force dans notre pays depuis quelques mois. Si on la connaît surtout pour ses smartphones, la jeune société chinoise possède aussi quelques produits audio dans son catalogue. Aujourd’hui, je vous propose de jeter un œil aux Realme Buds Air Pro, ses derniers intras TWS orientés « haut de gamme ».

J’ai découvert très récemment la marque Realme au travers de son smartphone phare, le Realme 7. Il s’agit d’un appareil très bien équilibré, souffrant finalement de peu de défauts compte tenu de son prix plancher. Hé bien les Buds Air Pro sont du même acabit.

Commercialisés à 89€, ces écouteurs sans-fil ne font pas des folies au niveau du design, mais arrivent à proposer un bon paquet de fonctionnalités et un son décent. Pour avoir essayé les modèles de Xiaomi dans la même gamme de prix, je peux vous affirmer que les Buds Air Pro surpassent sans problèmes leurs concurrents directs.

Certes, nous ne sommes pas au même niveau que les TRN T300, mais si vous cherchez des intras Bluetooth efficaces sans avoir à passer par la case import, ceux de Realme devraient vous plaire.

 

Note : les intras Realme Buds Air Pro présentés dans ce test m’ont été prêtés par la marque. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

Realme Buds Air Pro : spécifications techniques

Sur le matériel à moins de 100€, les constructeurs sont souvent contraints de faire quelques sacrifices pour conserver une bonne qualité audio. Realme s’en sort toutefois bien avec une fiche technique plus que décente.

Realme Buds Air Pro

Les Buds Air Pro intègrent ainsi de l’ANC, une autonomie d’environ 25h avec le boîtier et un format compact. Plutôt pas mal pour moins de 90€, voire moins avec des promos régulières qui font passer le prix à moins de 70€ !

Sur le papier, les intras sans-fil de Realme font passer les Teufel Airy True Wireless pour de petits joueurs. Voyez plutôt :

  • Architecture : 1 DD de 10 mm
  • Codecs : SBC et AAC
  • Bluetooth 5
  • Certification IPX4
  • Autonomie : 20h avec ANC + boîtier / 25h sans ANC + boîtier / 5h par écouteur avec ANC

Résistance à l’eau, ANC, détection du port dans l’oreille, bonne autonomie, mode jeu : c’est bien complet !

Bien entendu, tout ça c’est de la théorie. Mais je dois bien avouer qu’après plusieurs jours avec ces écouteurs, ils ont su me séduire en proposant un très bon rapport qualité/prix.

Design et finitions

Pour ce qui est du design, Realme n’a pas été chercher l’inspiration bien loin. Les écouteurs chinois ressemblent de très près aux célèbres Apple AirPods Pro. Ils vont même jusqu’à copier la forme aplatie de la canule et celle oblongue de l’oreillette…

Design Realme Buds Air Pro

Bien qu’on soit face à une copie éhontée des intras américains, les Buds Air Pro se montrent au final très efficaces une fois dans les oreilles. Avec seulement 5 grammes par écouteur, on ne les sent pas. Je craignais un peu que le confort soit moyen vu la forme de la canule, mais finalement ça se porte très bien.

Chaque tige est tactile, permettant de contrôler la lecture et les divers modes ANC, de même que le mode jeu. On prend vite le coup, les appuis sont bien compris à chaque fois. Vous pouvez même personnaliser les actions via l’application Realme Link. Tout ça fleure bon la qualité !

Boîtier de recharge

Il y a bien un point qui m’a vite dérangé lors de mon inspection des Realme Buds Air Pro : le boîtier. Bien qu’il soit petit et doté d’USB-C, il pèche avec un capot qui semble très fragile. Le couvercle a un certain jeu qui laisse supposer une très faible résistance à l’usure…

Boitier Buds Air Pro

C’est dommage, c’était presque un sans-faute sinon. Le boîtier de recharge est bien compact. Il dispose d’une LED colorée qui permet de garder un œil sur la batterie disponible. On a même un port USB-C, chose très rare à ce niveau de prix. Si vous évitez de manipuler le couvercle trop brusquement, nul doute que ce boîtier saura vous satisfaire.

Confort

Lors des premières écoutes, je craignais que les Buds Air Pro ne soient désagréables à porter, la faute à la canule au look aplati. Finalement, il n’en fût rien. Il faut certes un petit temps d’adaptation et surtout sélectionner les bons embouts. Après ça, aucun souci de confort ou de tenue.

Embouts Realme Buds

Les intras TWS chinois se font vite oublier. Ils ne pèsent que 5 grammes chacun. Même avec des mouvements brusques de la tête, ils ne bougent pas. Les sportifs pourront y trouver leur compte, surtout qu’ils résistent à l’humidité avec la certification IPX4.

Isolation

Parlons un peu de l’isolation. Celle procurée de manière passive est plutôt bonne, je dirais même que c’est un cran au-dessus des intras Teufel que je testais il y a peu.

Isolation Realme Buds Air Pro

L’ANC est par contre assez anecdotique, comme souvent à bas prix. Il y a bien un petit blocage des sons ambiants, mais ça reste très léger. Si vous avez l’habitude de prendre les transports en commun ou de travailler en open space, ce ne sont pas les écouteurs sans-fil de Realme qui vous isoleront le mieux. N’est pas Sony qui veut !

Application Realme Link

Contrairement à Teufel, Realme propose une belle application mobile pour gérer ses intras. Celle-ci vous indiquera non seulement le niveau de batterie des écouteurs et du boîtier, mais vous permettra de jongler entre les divers modes ANC et même de régler les actions dévolues aux surface tactiles.

Application Realme Link

C’est presque un sans-faute là aussi. Il ne manque qu’une option pour gérer le volume, chose commune à 90% des intras sans-fil. Oubliez aussi l’égalisation. On reste en-dessous de ce que propose Sony, mais il faut dire que le prix n’est pas le même !

Qualité sonore

Sources de test : Realme 7, FiiO M11 Pro

Il est temps de passer aux choses sérieuses. Si les Buds Air Pro reprennent le look de vous savez qui, on se doute bien que la qualité sonore ne sera pas au même niveau. Pour tout dire, je n’attendais pas grand-chose des Buds Air Pro. Bien mal m’en a pris !

Les intras TWS chinois s’en tirent honorablement, délivrant un son relativement équilibré, avec une légère accentuation sur les basses. Le son n’est pas forcément des plus dynamiques, mais reste quand même de bon aloi. Pour le prix, c’est franchement pas mal.

Rendu global

Les Realme Buds Air Pro sont caractérisés par un bel équilibre. Leur orientation grand public ne leur fait pas perdre de vue qu’il vaut mieux rester sage. Ici, pas de grosses vibrations ou de signature en V qui tache. Le son légèrement descendant est ainsi très agréable à l’oreille, même si on sent vite les limites de ces intras au niveau des détails.

Basses

Si vous êtes du genre bass head, les intras chinois ne seront probablement pas votre tasse de thé. Les sous-basses sont en effet assez discrètes. Le constructeur préfère surélever légèrement les basses afin d’avoir un peu de punch au détriment du côté vibrant.

Je trouve malgré tout que les écouteurs de Realme manquent un peu de vivacité. Non pas qu’on soit face à un son boueux, au contraire. C’est juste qu’il y a un petit manque de dynamisme. Rien de bien méchant, je vous rassure.

Note : oubliez le mode Bass Boost, il se contente de sabrer les hautes fréquences. On ne gagne pas en basses pour un sou…

Médiums

Du côté des voix, c’est pas mal du tout. Elles ne sont pas écrasées par les basses, ni même les aigus.

Son intras Realme

Les Buds Air Pro arrivent ainsi à produire un rendu naturel des médiums, sans trop de chaleur. Tout au plus notera-t-on un petit retrait, mais sur certains morceaux seulement.

Aigus

Courbe descendante oblige, les aigus sont plutôt discrets. Les intras sans-fil ne sont pas brillants pour un sou.

Ils offrent suffisamment d’aigus pour équilibrer le son, mais on sent bien qu’il y aurait matière à offrir plus de détails. Au moins l’écoute est reposante.

Scène sonore et précision

Voici certainement la partie qui pêche le plus. Les écouteurs de Realme manquent de largeur dans la scène. Le son reste très centralisé, avec peu d’effets sur les côtés. Les aigus discrets y sont certainement pour beaucoup. Les écoutes de concerts live manquent ainsi de profondeur et d’aération.

Idem au niveau des détails. Le son n’est pas moche, mais j’aurais aimé en avoir plus. On sent bien que Realme a fait quelques compromis pour garder un prix inférieur à 100€. Dans l’ensemble, ça reste quand même très bien, je n’en attendais pas autant de la part de ces écouteurs.

Autonomie

Il est temps de conclure ce test. Mais avant ça, jetons un œil à l’autonomie. Realme promet une durée d’écoute de 25h en utilisant le boîtier de recharge. Un temps dans la moyenne, ni plus, ni moins.

Port charge intras Realme

Chaque écouteur est en mesure de tenir environ 5h avec l’ANC activée et le volume à 50%. On est bien dans ces temps dans les faits. Il faut une heure dans le boîtier pour faire le plein complet des intras.

Les Realme Buds Air Pro sont donc assez costauds, sans toutefois être les plus endurants du marché.

 

Conclusion

L’avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Qualité audio
  • Autonomie
  • Boîtier de recharge
4

Résumé

Je n’attendais pas grand-chose des Realme Buds Air Pro, mais j’ai été agréablement surpris. Ces petits intras TWS – malgré leur look d’AirPods Pro – proposent tout ce qu’on est en droit d’attendre de ce type de matériel.

L’application Android est bien fichu, les commandes sont personnalisables, l’autonomie est dans la moyenne et surtout le son est loin d’être dégueulasse. À ce niveau de prix, il faut bien sûr faire des concessions. Le couvercle du boîtier semble assez fragile et l’ANC fait plus de la figuration qu’autre chose. Je reprocherais aussi un manque de dynamisme au son.

En dehors de ça, Realme fait du sacré bon boulot avec ses intras TWS. Sachant qu’on peut les trouver à 65€ environ en promo, je ne peux que vous recommander de foncer si vous cherchez une paire d’écouteurs sans-fil efficace et pas chère.

Jo

Rédacteur depuis des années, je suis récemment tombé dans le chaudron de l'audio. Écouteurs, casques et surtout baladeurs : j'ai une envie irrépressible de tester tout ce qui me passe dans les oreilles !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.