Ecouteurs Intra Auriculaires

Test Galaxy Buds 2 : Samsung revient avec des intras TWS au top !

Par Jo, le 8 septembre 2021, mis à jour le 10 septembre 2021 — 11 minutes de lecture
Test Galaxy Buds 2

Il y a deux ans de ça, je testais les premiers Galaxy Buds de Samsung. Le constructeur coréen produisait alors un résultat assez mitigé sur la qualité sonore. Les Galaxy Buds 2 viennent maintenant prendre la relève, conservant le même prix mais ajoutant au passage de l’ANC et surtout un son bien mieux maitrisé. Voici toutes mes impressions après plusieurs jours d’usage intensif.

Samsung, ce n’est pas que des smartphones ou des tablettes. La marque sud-coréenne a en effet acquis il y a quelques années la société AKG, spécialisée dans l’audio. Si vous possédez un smartphone Samsung, il y a de fortes chances que la partie sonore ait été conçue par AKG.

Ce nom n’est toutefois pas forcément gage de qualité. J’avais été relativement déçu par les Buds premier du nom, en particulier à cause de leurs mediums très mal maitrisés. En deux ans, Samsung a cependant parcouru pas mal de chemin, sortant les Buds Pro et les étranges Buds Live au design de haricot.

Les Galaxy Buds 2 viennent ainsi prendre la relève de la première génération afin de placer la marque coréenne au même niveau que la concurrence : ANC, architecture 2 DD, nouveau design… En bref, Big Sam met le paquet afin de se démarquer sur un marché déjà bien rempli !

Note : les intras Galaxy Buds 2 présentés dans ce test m’ont été prêtés par la marque. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

 

Galaxy Buds 2 : spécifications techniques

Quelle grande marque de téléphonie n’a pas à son actif une paire d’intras TWS ? Après Oneplus et ses Oneplus Buds Pro, c’est donc Samsung qui sort son attirail avec les Galaxy Buds 2.

Rendu Galaxy Buds 2

Commercialisés à 149€, ces écouteurs Bluetooth offrent sur le papier de belles spécifications :

  • Architecture : 2 DD (woofer + tweeter)
  • Codecs : SBC, AAC, Scalable
  • Bluetooth 5.2
  • Autonomie : 20h avec ANC + boîtier / 29h sans ANC + boîtier / 5h par écouteur avec ANC / 7h30 par écouteur sans ANC
  • Certification IPX2
  • Charge rapide, Auto Switch, charge sans-fil

À la lecture de cette fiche, plusieurs choses me chiffonnent quand même. Primo, il n’y a toujours pas de certification IP décente. Les sportifs devront donc passer leur chemin, les Buds 2 ne sont pas conçus pour résister à la transpiration. Secundo, certaines fonctions comme l’Auto Switch sont réservées aux possesseurs de smartphones Samsung. Si vous êtes chez une autre marque, vous ne profiterez pas à fond du potentiel des Galaxy Buds 2.

Pour le reste, ça semble quand même assez prometteur. Samsung introduit ainsi deux drivers dans chaque oreillette. La qualité sonore devrait s’en ressentir à l’usage, du moins je l’espère. Et puis on profite en passant d’un nouveau design franchement pas dégueulasse !

Design et finitions

Samsung est du genre à ne pas faire comme les autres, quitte à se tirer une balle dans le pied comme avec les Buds Live en forme de haricots. Le constructeur coréen reprend toutefois joliment les choses en mains avec ses Buds 2.

Design Galaxy Buds 2

Les oreillettes échappent ainsi au classique look de coton tige pour arborer un design très sobre. Les intras asiatiques sont tout en rondeur et surtout incroyablement compacts. On pourrait presque leur trouver un rendu extraterrestre tant ils détonnent face à ce qui existe sur le marché. Pour ma part, je suis fan de ce design !

Galaxy Buds 2 et TRN T300

Aucun bouton n’est présent sur les oreillettes. Tout passe par une surface tactile dont les actions sont personnalisables pour l’appui long. La prise en main est très efficace, les appuis sont parfaitement reconnus. C’est bien plus agréable à l’usage que le système de pincement développé par Oneplus.

Boitier de recharge

La mode est à la compacité. Les premiers Galaxy Buds profitaient déjà d’un boitier relativement petit pour l’époque. Pas étonnant que celui de la nouvelle génération soit encore plus compact.

Boitier Buds 2 et T300

Avec des dimensions de 50.2x 50 x 27.8 mm, la boite de recharge des Buds 2 est l’une des plus petites que j’ai eu entre les mains. Elle n’est cependant pas aussi réduite que celle des Oneplus Buds Pro. Elle reste néanmoins bien plus compacte que celle de mes TRN T300 !

Boitier Buds 2

La conception est à l’image des intras : sobre mais très classe. Le boitier de Samsung parait bien solide, pas de risque de voir le capot se barrer au bout de six mois.

Le seul défaut est comme souvent l’indicateur de charge qui se limite à une bête LED colorée. Il n’aurait pas été impossible de caser quelques diodes en plus pour obtenir un affichage plus précis de la charge du boîtier et des intras…

Confort

J’avoue que lorsque j’ai pris en main les Buds 2 pour la première fois, j’ai eu quelques doutes sur leur design. Mais à l’usage, ça colle carrément.

Buds 2 oreille

Les oreillettes rentrent parfaitement dans l’oreille et épousent sans aucun souci le contour du pavillon. Histoire de vous assurer que l’isolation est complète, vous pouvez passer un petit test automatisé disponible sur l’application Samsung Wearable. Celui-ci vous indiquera si le conduit est bien scellé ou si vous devez prévoir un changement d’embout.

Contrairement aux Oneplus Buds Pro, je n’ai pas ressenti de grosses gènes à utiliser les Buds 2 pendant plusieurs dizaines de minutes. Les écouteurs TWS de Samsung sont très confortables, c’est un régal !

Isolation

Pour ce qui est de l’isolation, les Galaxy Buds 2 s’en tirent haut la main. Leur design atypique leur assure une bonne isolation passive, sans pour autant faire des miracles.

Taille Buds 2

C’est plutôt du côté de l’ANC que les écouteurs TWS coréen se démarquent. Ils sont supérieurs à leurs concurrents de chez Oneplus vendus au même prix. On sent bien que l’ANC coupe mieux les sons ambiants, notamment les voix qui sont bien plus atténuées que sur les Oneplus Buds Pro.

Samsung a clairement produit un travail de qualité concernant son atténuation active des bruits ambiants. Les Buds 2 se hissent parmi les meilleurs intras avec ANC que j’ai testé ces dernières années. Chapeau bas Samsung. !

Commandes

Pour ce qui est des commandes, on reste sur une approche assez classique. Voici ce qu’il est possible de faire avec les Buds 2 :

  • Appui simple : lecture/pause
  • Double appui : morceau suivant
  • Triple appui : morceau précédent
  • Appui long : gestion ANC par défaut

L’appui long peut être personnalisé. Par défaut, il gère le passage entre le mode ANC et le mode transparence, mais vous pouvez lui attribuer le contrôle du volume par exemple. Au final, c’est assez complet même si j’aurais aimé pouvoir gérer à la fois l’ANC et le volume.

Paramètres Buds 2 contrôles

Techniquement, c’est possible en utilisant les paramètres expérimentaux. Mais à l’usage, ce n’est pas super pratique car le volume est relégué à une zone tactile très restreinte et assez difficile d’accès…

Application Galaxy Wearable

L’idéal pour gérer vos Galaxy Buds 2 est d’utiliser un smartphone Samsung. Vous profiterez alors de la connexion rapide de vos écouteurs, ainsi que d’un widget présentant le niveau de batterie. Sans appareil de la marque, vous perdrez quelques fonctionnalités comme l’Auto Switch (qui n’est autre qu’un mode multi-points version Sammy). Pour ce test, j’ai utilisé un Galaxy Z Fold 3 prêté par la marque.

Application Buds 2

L’appairage s’effectue immédiatement grâce à Google Quick Connect. Ensuite, il ne reste qu’à ouvrir l’application Galaxy Wearable pour gérer les mises à jour, l’ANC et les contrôles tactiles.

L’ensemble est assez léger. Il n’y a pas d’options fantaisistes comme un mode gaming ou même un mode Zen à l’instar des Oneplus Buds Pro. Les Galaxy Buds 2 vont à l’essentiel.

Paramètres Buds 2

On trouve quand même six paramètres d’égalisation, la possibilité de lire les notifications du smartphone sur les intras TWS ou contrôler Bixby. L’application est aussi indispensable pour mettre à jour les écouteurs Bluetooth.

Qualité sonore

Sources de test : iPhone SE2, Galaxy Z Fold 3, HiSense Touch

Pour ses Buds 2, Samsung s’essaie à une architecture avec deux drivers dynamiques. L’un d’eux gère les basses/médiums et le second les aigus. Ce n’est pas forcément gage de qualité, loin de là. Mais je dois bien admettre que les Galaxy Buds 2 m’ont agréablement surpris !

Rendu global

Pour ma part, les intras TWS coréens tapent dans le mille avec leur rendu en V relativement vigoureux. Là où les Oneplus Buds Pro se la jouaient vibrants mais se révélaient au final assez mous, les Buds 2 font l’inverse.

On se retrouve ainsi avec des bas-médiums qui savent se faire entendre, reléguant les plus basses fréquences au second plan. C’est fun, ça tape bien sans pour autant être trop chaleureux. En gros, on ne s’ennuie pas un instant avec ces écouteurs !

Buds 2 et T300

Signature en V oblige, les voix se retrouvent un peu en retrait. Ce n’est pas gênant car contrairement aux premiers Galaxy Buds, elles sont bien maîtrisées. Il n’y a plus ce petit côté compressé particulièrement crade que j’avais ressenti à l’époque. Maintenant, ça passe crème. Notons quand même un peu de sibilance sur les moyennes et hautes fréquences, mais rien de bien méchant.

Globalement, on est sur une signature « grand public », bien fun comme il faut. L’usage des deux drivers est bien maitrisé par Samsung/AKG. On n’atteint pas le même niveau de technique que les TRN T300, c’est clair. Je me suis quand même bien éclaté avec les Galaxy Buds 2 qui devraient être à même de séduire pas mal de monde !

Scène sonore et précision

Comme je le disais plus haut, c’est sur le côté technique que la différence se fait entre les écouteurs ChiFi que nous aimons tant et les Buds 2. Les intras de Samsung n’y vont pas par quatre chemins avec une présentation très frontale.

On sent le manque d’aération par rapport aux T300. La scène sonore n’est pas aussi large, c’est plus resserré que sur les T300. Les instruments se détachent moins bien. Attention quand même, je ne dis pas que c’est mauvais hein !

C’est juste que les Buds 2 montrent quelques limites techniques, la faute à leur compacité et tout le matos de style ANC qu’ils embarquent. Si je devais les comparer aux concurrents de Oneplus, les Buds 2 sont quand même mieux lotis. Pour moi, c’est un grand oui !

Autonomie

Côté autonomie, il va falloir composer avec des temps relativement moyens pour 2021. ANC activée, les oreillettes tiennent environ 5h d’écoute. Bien mais sans plus.

La boîte de recharge donne un total d’utilisation de 20h avec ANC. Si vous coupez l’atténuation des sons, vous gagnerez quelques précieuses heures, mais pas de quoi casser trois pattes à un canard. Les Buds 2 ne sont pas les intras Bluetooth les plus endurants du marché. Ils sont juste dans la moyenne et à des années-lumière derrière les T300.

Notons quand même la possibilité de les recharger sans-fil. La charge rapide est aussi de la partie, permettant de gagner environ 1h d’écoute avec seulement 5 minutes de recharge.

 

Conclusion

L’avis de ChiFi.fr
  • Design & Finitions
  • Confort
  • Qualité audio
  • Autonomie
  • Boitier de recharge
4.3

Résumé

Les Galaxy Buds 2 m’ont réconcilié avec les produits audio Samsung. Ces petits intras TWS sont non seulement très bien conçus mais ils envoient aussi du bon son, ce qui manquait à la première génération. Si l’autonomie et les fonctionnalités ne sont pas démentielles, on prend néanmoins du plaisir à porter ces écouteurs sans-fil au son vigoureux et au design hyper compact.

Si la ChiFi a encore de beaux jours devant elle, on sent bien que les intras « grand public » sont en pleine prise de vitesse. Vous voulez de bons écouteurs Bluetooth avec une ANC efficace ? Jetez donc un oeil aux Galaxy Buds 2 sans tarder !

Jo

Rédacteur depuis des années, je suis récemment tombé dans le chaudron de l'audio. Écouteurs, casques et surtout baladeurs : j'ai une envie irrépressible de tester tout ce qui me passe dans les oreilles !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.