Ecouteurs Intra Auriculaires

Test TRN BT20 : l’adaptateur Bluetooth universel pour se débarrasser des câbles

Par Jo, le 29 mars 2021 — 7 minutes de lecture
TRN BT20

Ça fait un moment que je lorgnais dessus. Avec la sortie de la nouvelle génération, j’ai craqué et j’ai investi dans les fameux TRN BT20. Après plusieurs jours d’essai, voici mes conclusions sur ces adaptateurs Bluetooth pas chers.

Avoir de bons écouteurs, c’est bien sympa. Mais pouvoir les embarquer partout sans s’embêter avec des fils, c’est encore plus sympa. En 2020, TRN a eu la bonne idée de pondre les BT20, des oreillettes Bluetooth dotées de connecteurs 2-pins et MMCX capables de s’adapter à n’importe quelle paire d’intras ChiFi.

Fort de son succès, la marque chinoise a vite remis le couvert en sortant les BT20S et peu après une seconde génération de ses BT20. C’est ceux-là que je vais tester pour vous aujourd’hui. Pas de gros changements au programme, si ce n’est l’adoption d’une puce Bluetooth 5 qui n’apportera absolument rien de plus au son.

Pour moins de 15€, les TRN BT20 proposent une formule très attractive pour qui souhaite transformer des écouteurs filaires en intras TWS de qualité. Suivez le guide et laissez-vous tenter par le côté obscur du sans-fil !

 

Note : les TRN BT20 présentés dans ce test ont été achetés par mes propres moyens. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

TRN BT20 : spécifications techniques

Comme à l’accoutumée, je vous propose de jeter un petit coup d’œil aux caractéristiques des BT20 avant de passer aux choses sérieuses.

TRN BT20

A priori, il n’y a pas grand-chose qui sépare la nouvelle génération de TRN BT20 de la première, si ce n’est la puce Bluetooth. Pour le reste, c’est identique :

  • Connecteurs : 0.75 mm, 0.78 mm, MMCX ou Type-C
  • Protocole : Bluetooth 5
  • Codecs supportés : AptX, AptX HD, SBC, AAC
  • Batterie : 70 mAh par oreillette soit 6h d’autonomie

Les deux oreillettes sont commercialisées à moins de 15€. L’autonomie ne semble pas démentielle, surtout si on la compare à de vrais intras sans-fil comme les formidables TRN T300. Bon après le tarif n’est pas le même et les BT20 ont un énorme avantage : ils peuvent s’adapter à n’importe quel type d’intras grâce au large choix de connecteurs disponibles.

Pour ma part, je me suis orienté vers le modèle 0.78 mm histoire de l’adapter à mes Shanling AE3 et mes TRN BA5 pour ne citer qu’eux. L’idée de pouvoir me débarrasser des câbles lors de mes sorties sportives était des plus alléchantes et les TRN BT20 allaient me permettre de la réaliser à moindres frais !

Design et finitions

Les oreillettes Bluetooth de TRN ne sont pas les plus sexy du marché. A première vue, on dirait des sonotones mal dégrossi. Elles font cependant très bien le boulot en offrant une excellente tenue sur l’oreille. On oublie vite leur gabarit assez imposant une fois qu’elles sont en place.

Design TRN BT20

Chaque oreillette est dotée d’un gros bouton facile à manipuler. Ce dernier permet de décrocher les appels, contrôler la musique ou activer l’assistant vocal de votre smartphone selon le nombre et la durée de vos appuis. Comme souvent, seul le contrôle du volume manque à l’appel, obligeant à sortir le téléphone quand on veut ajuster le son.

La charge s’effectue avec un câble double en micro-USB. Une connectique datée au possible, mais bon, j’imagine que TRN a cherché à rogner sur les coûts au maximum…

TRN BT20 connectique

Packaging

N’attendez pas de miracles pour le packaging des TRN BT20. On a une simple boite en carton comme on en trouve tant à bas prix.

Packaging TRN BT20

Ça fait le boulot, mais ça finira à la poubelle une fois ouvert !

Confort

Vous me connaissez depuis le temps, je suis assez tatillon sur le confort des appareils que je porte à longueur de journée. C’est pour moi un élément essentiel.

TRN BT20

Les TRN BT20 sont malheureusement assez mitigés. Après plusieurs dizaines de minutes d’écoute, j’ai commencé à ressentir quelques douleurs derrière l’oreille et au niveau du passage de l’arceau des oreillettes. Le câble thermoformé demande un certain temps d’adaptation. À l’usage, j’imagine que ça va s’assouplir. En attendant, l’adaptateur de TRN n’est pas le plus confortable du marché, même s’il y a pire comme expérience…

Les BT20 ont toutefois l’avantage de parfaitement rester en place. Bougez la tête, courez, faites n’importe quoi : ils ne bougeront pas d’un iota. C’est idéal pour le sport !

Qualité sonore

Intras de test : Shanling AE3, TRN BA5, Hidizs MS1 Mermaid, EPZ K1

Vu que j’ai pas mal d’intras en 0.78 mm, je me suis lâché avec les BT20. Quel plaisir de pouvoir me débarrasser des câbles et embarquer mes écouteurs ChiFi préférés partout avec moi. Plus besoin de passer dix minutes à dépatouiller ces foutus noeuds, ça change la vie !

J’ai donc passé en revue tous les écouteurs cités plus haut – soit quatre paires allant de 30€ à 150€ environ – tous de sensibilité et impédance variées. Globalement, les TRN BT20 s’en sortent très bien, surtout avec les intras les moins chers et les moins sensibles.

Écouteurs TRN

En effet, tout comme sur la première génération, un souffle est présent en arrière-plan. Il est particulièrement gênant avec les intras sensibles et ressort vite sur les morceaux les plus calmes. On sent aussi que le DAC intégré n’est pas le plus efficace du marché. On perçoit une petite perte de détails, relativement flagrante sur les intras plus haut de gamme comme les AE3.

Malgré tout, les TRN BT20 sont plus que qualifiés pour gérer la plupart des intras. On oublie vite le souffle pour peu qu’on écoute des morceaux assez chargés, genre rock, métal ou dance. Pour du classique ou du lo-fi, c’est un peu moins bon. Mais vu le prix très bas de ces accessoires, difficile de faire la fine bouche !

Autonomie

Côté autonomie, les TRN BT20 sont aussi bons que la plupart des intras Bluetooth du marché. Ils tiennent 5 à 6h environ selon le niveau sonore et le codec utilisé. La seule différence, c’est qu’il n’y a pas de boîte de recharge – il faut passer par le câble – ce qui limite la transportabilité des BT20.

Le chargement complet est relativement long. Comptez 2h pour un plein de la batterie. Compte tenu du temps d’utilisation, ça pique un peu. Les TRN BT20 ne correspondront probablement pas aux personnes qui écoutent de la musique toute la journée. Je conseille plutôt ces oreillettes sans-fil à ceux qui veulent se débarrasser des câbles de leurs intras pour une courte période, comme les sportifs par exemple. Dans ce cas, l’investissement vaut largement le coup !

 

Conclusion

L’avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Confort
  • Qualité sonore
  • Autonomie
3.8

Résumé

Pour moins de 15€, les TRN BT20 sont capables de transformer n’importe quel intra filaire en écouteur TWS. Un concept franchement attractif, mais qui est à la hauteur du tarif demandé : assez entrée de gamme sur la réalisation.

En plus de produire un souffle persistent, les TRN BT20 ne sont pas les plus agréables à porter. On sent aussi que la qualité sonore n’est pas la meilleure dès qu’on utilise des intras haut de gamme, on perd en détails.

Malgré tout, ces oreillettes feront un excellent complément pour les personnes qui veulent de temps en temps se départir des câbles, par exemple pour faire du sport. Dans ce cas-là, les TRN BT20 sauront donner le meilleur de leur potentiel !

Jo

Rédacteur depuis des années, je suis récemment tombé dans le chaudron de l'audio. Écouteurs, casques et surtout baladeurs : j'ai une envie irrépressible de tester tout ce qui me passe dans les oreilles !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.