Test YinYoo Topaz : les écouteurs qu’il vous faut absolument !

Pour ce tout premier test d’écouteurs ChiFi, je vous propose de commencer par du lourd avec les excellents YinYoo Topaz. Commercialisés à moins de 100€, ces intras ont tout pour séduire : un design attractif, de belles finitions et surtout un son d’excellente qualité. Je vous invite dès maintenant à voir pourquoi c’est un petit coup de cœur.

Je commence maintenant à avoir pas mal d’intras dans ma collection personnelle. Mais rares sont ceux qui atteignent le niveau des Topaz. Préparez-vous à découvrir ce qui est probablement l’une des meilleures paires d’écouteurs ChiFi de 2020.

 

 

Note : les YinYoo Topaz présentés dans ce test ont été achetés par mes propres moyens. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

Spécifications techniques des YinYoo Topaz

Avant de décortiquer ces très bons écouteurs intra-auriculaires, jetons un œil à la fiche technique. Peu exigeants, les Topaz seront au top sur n’importe quelle source, même la moins puissante.

Topaz vue design

Voici les spécifications de ces petites merveilles. Pour savoir comment bien choisir vos intras ChiFi, je vous invite à lire mon article dédiés aux nouveaux venus. Maintenant, place à la technique :

  • Architecture : 4BA + 1DD
  • Impédance : 13Ω
  • Sensibilité : 106 dB
  • Plage de fréquence : 20 Hz à 40 kHz
  • Connecteur : 2-pin 0.78 mm QDC
  • Prise : jack 3.5 mm

Comme vous pouvez le constater, ce modèle est vraiment peu gourmand. Vous n’aurez pas besoin d’un DAP costaud pour le faire sonner au mieux. Comme chez la plupart de ses concurrents, il est aussi doté d’un câble amovible. C’est une excellente nouvelle, le câble de base étant loin d’être génial…

Design et finitions

Je sais que c’est subjectif, mais bon sang qu’ils sont beaux ces Topaz ! Il portent bien leur nom de pierre précieuse. J’avoue être vraiment fan de la coque en métal aux facettes saillantes. Avec la couleur dorée, ça rend particulièrement bien. Les finitions sont d’ailleurs de très bonne qualité, rien ne bouge ou ne semble fragile.

Design YinYoo Topaz

Dans la boite, on trouve six paires d’embouts en silicone. Pour ma part, je suis resté sur les grands modèles noirs, plus souples et confortables pour mes oreilles. Les Topaz sont d’ailleurs redoutables sur ce point. De tous mes intras, ce sont sans conteste les plus agréables à porter, même sur de longues sessions.

YinYoo Topaz câble

En revanche, difficile de dire de même du câble de base. Il est franchement à la ramasse, manquant cruellement de souplesse. Le plastique de gainage utilisé est même désagréable au toucher, semblant coller aux mains… Si vous le pouvez, je vous recommande chaudement d’investir dans un câble de meilleure qualité, comme par exemple ce câble pour intras ChiFi de chez KBear.

Qualité sonore

Sources de test : iBasso DX160, HiBy R3 Pro, Zishan T1

Il est temps de passer aux choses sérieuses. Comme toujours pour mes essais, j’ai utilisé des centaines de morceaux de genres variés – métal, jazz, éléctro, classique – dans les formats les plus connus, à savoir MP3, FLAC et un peu de DSD. Pour les sources, je me suis appuyé sur mes DAP entrée et milieu de gamme. De quoi flatter mes oreilles pendant pas mal d’heures !

Courbe fréquence YinYoo Topaz
Courbe de réponse en fréquence des Topaz. Un grand merci à @TechnoidFR qui l’a réalisée avec un FiiO BTR5 !

Rendu global

Alors, que ressort-il de ces YinYoo Topaz ? Hé bien ma foi, ils sont franchement pas mal. Avec 4BA + 1DD, on a un montage trois voies hybride qui sonne très bien.

Ce qui surprend avant tout avec ces intras, c’est leur dynamisme. Ils ont une très belle pèche sur les morceaux rapides et se révèlent parfaits pour du métal bien vigoureux.

Zishan T1 Yinyoo Topaz

Le son produit se montre équilibré. Les basses sont véloces, pas vibrantes comme sur la plupart des modèles concurrents. Je dirais qu’elles manquent un peu de rondeur, mais ce n’est qu’un goût personnel. Les voix ne sont pas en retrait avec des médiums très naturels. Quant aux aigus, ils sont bien maîtrisés. Je n’ai pas repéré de sifflement désagréable ou de brillance exagérée.

L’écoute se montre très confortable même sur une longue période. Il n’y a au final pas grand-chose à reprocher à ces Topaz, si ce n’est parfois des basses un peu maladroites sur les morceaux les plus chargés.

Scène sonore et précision

Avoir un bon son, c’est déjà bien. Mais c’est encore mieux quand on a la sensation d’être au centre d’un vrai concert. Ça tombe bien, les Topaz ont une scène sonore d’une belle ampleur.

Les instruments se détachent bien de chaque côté de la tête. La profondeur est un peu moins marquée, mais ça reste quand même très bien pour des écouteurs Hifi à ce tarif.

Néanmoins, ce sont les détails qui surprennent le plus sur ces intras. Ils déterrent des sons souvent masqués par les autres écouteurs de même prix. Couplés à une source de qualité comme un Zishan T1 ou un DX160, ils auront de quoi donner une nouvelle vie à vos morceaux préférés !

 

 

Conclusion

Mon avis sur les YinYoo Topaz
  • Design et finitions
  • Confort
  • Qualité sonore
  • Rapport qualité/prix
4.4

Résumé

C’est indéniable, les YinYoo Topaz sont une valeur sûre. Ils possèdent – presque – toutes les qualités qu’on peut chercher sur des écouteurs ChiFi : son précis et ample, finitions de qualité, confort.

À moins de 100€, il sera difficile de trouver mieux à moins de préférer les sons plus chauds et vibrants. Si vous voulez des écouteurs filaires dynamiques, bien équilibrés et qui passent sur tous les styles, foncez !

Prévoyez juste un câble 2-pin QDC 0.78 mm de rechange, celui de base est franchement mauvais. C’est d’ailleurs le seul gros reproche que je ferais à ces intras ChiFi. Pour le reste, c’est du tout bon. Les Topaz vont être difficiles à détrôner !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *