Casque Audio

Test Teufel Supreme On : un casque supra-aural punchy et abordable

Par Jo, le 12 avril 2021, mis à jour le 16 avril 2021 — 8 minutes de lecture
Test Teufel Supreme On

En attendant mes futurs tests du iBasso SR2 et du Harmonicdyne Zeus, sortons un peu des frontières chinoises pour nous aventurer en Europe, en Allemagne plus précisément. Cette semaine, je vous propose de jeter un oeil au nouveau casque Supreme On de Teufel.

J’ai eu la chance il y a quelques mois d’être contacté par la marque Teufel afin de réaliser plusieurs tests. Ce fût l’occasion pour moi de découvrir l’excellent casque Bluetooth Real Blue NC ou encore la très punchy enceinte sans-fil Motiv Go. Nous continuons cette semaine notre exploration du matériel audio Teufel avec le casque Bluetooth Supreme On, un modèle supra-oral commercialisé à 150€ environ.

Décliné en six coloris différents, ce casque audio nous promet un confort inégalable – même pour les porteurs de lunettes – ainsi qu’un son puissant, le tout soutenu par une autonomie d’environ 30h. Le topo habituel quoi !

J’ai donc décortiqué pendant plusieurs heures ce petit supra afin de voir si toutes ces belles promesses sont tenues. Sachant que j’ai du mal avec les casques de ce genre, je dois dire que le nouveau modèle allemand s’en sort plutôt pas mal. Je vous explique tout ça en détail dans mon test ci-dessous.

 

Note : le Teufel Supreme On présenté dans ce test a été prêté par la marque. Je ne touche aucun argent de la part du constructeur. La seule source de revenus de ce site est générée par les liens d’achat affiliés proposés dans ce test.

Teufel Supreme On : spécifications techniques

Tout comme le Real Blue NC, le Supreme On fonctionne en Bluetooth. Il n’embarque pas de système d’atténuation des bruits ambiants, ce qui est assez commun sur les casques supra. Normal, les oreillettes s’appuient directement sur l’oreille au lieu de l’entourer. L’isolation est donc un peu moins bonne et il y a moins de place pour embarquer un tel système. Par contre, on profite d’un casque bien plus petit et léger, plus facilement transportable.

Teufel Supreme On

Niveau technique, on a les spécifications suivantes :

  • Architecture : driver dynamique néodyme 40 mm
  • Impédance : 26 Ω
  • Plage de fréquence : 10 Hz à 20 kHz
  • Prise : Jack 3.5 mm
  • Codecs Bluetooth : AAC, SBC, AptX
  • Autonomie : 25h en AptX, 30h en AAC ou SBC

Le tout ne pèse que 180 grammes. Pas de codecs HD au programme, mais ce n’est pas bien grave. On se consolera avec la détection du port qui permet de couper la musique dès que vous enlevez le casque. C’est une fonction qui manquait au Real Blue NC…

Voyons maintenant ce que le Supreme On a dans le ventre !

Design et finitions

Mon dernier test de casque supra remonte au AKG Y500, il y à plusieurs année de ça. Le temps a bien fait les choses, permettant aux constructeurs d’offrir autre chose que du plastique cheap qui se casse au moindre choc.

Design Teufel Supreme On

Le Supreme On est ainsi très bien construit : arceau en aluminium, bandeau central mélangeant silicone et tissu… Le petit casque respire la solidité. Il est très bien fichu, avec des finitions plus qualitatives que le Real Blue NC !

Arceau Supreme On

Teufel choisit un contrôle des musiques par joystick. Selon l’orientation de la manette située sur l’oreillette droite, vous pourrez gérer le volume ou le passage du morceau en cours. À l’usage, c’est hyper-pratique et très intuitif.

Boutons Supreme On

Sur l’autre oreillette, on trouve le bouton d’alimentation ainsi que la prise de charge en USB-C. On profite aussi d’une prise casque de faible impédance, pratique pour bénéficier d’un son de qualité avec un baladeur audiophile.

Packaging

Tout comme les autres productions du constructeur allemand, le Supreme On est livré dans une boite en carton recyclable. Celle-ci contient le minimum syndical : casque, câble de charge, câble audio 3.5 mm et sacoche de transport.

Packaging Supreme On

Cette dernière est des plus simples. Teufel n’a pas jugé nécessaire de produire une sacoche rigide comme pour le Real Blue NC, c’est dommage…

Confort

C’est avec une petite appréhension que j’ai chaussé le Supreme On sur mes oreilles. Je porte en effet des lunettes avec de grosses montures et je ressens vite des douleurs lorsque j’utilise des casque de type supra-aural…

Coussinet Supreme On

Malheureusement, le Supreme On ne fait pas exception. Il serre fort la tête pour un bon maintien, mais ça se ressent immanquablement sur les branches. Les porteurs de lunettes risquent de vite souffrir…

Par contre, si vous n’en avez pas, vous devriez vous régaler. Le clamp est suffisant pour éviter toute chute du Supreme On, mais pas fort au point de massacrer les lobes de vos oreilles. Les coussinets sont assez mous, épousant parfaitement le contour de l’oreille pour une bonne isolation passive.

Qualité sonore

Sources de test : iPhone SE 2, Realme 7, FiiO M11 Pro

Teufel aime les signatures chaleureuses. Ça tombe bien, moi aussi !

Le Supreme On démontre une fois de plus la belle maitrise du constructeur allemand en matière de qualité sonore. Les transducteurs de 40 mm produisent un son bien sympa, plus punchy que celui du Real Blue NC. On est sur une signature en V, mais de belle qualité.

Rendu global

Je le disais en préambule, Teufel aime produire des signatures chaleureuses. On a donc des basses bien présentes, avec plus d’impact et de rondeur que sur le Real Blue NC.

Je trouve finalement le Supreme On moins ennuyeux que son homologue circum-aural. Le son est plus clair, plus puissant. C’est moins équilibré, mais plus fun. Les amateurs de rock, électro et EDM devraient donc y trouver leur compte !

Basses

Le Supreme On est clairement un casque grand public. Ça se ressent à ses basses viscérales, pleines d’impact et dotées d’une belle rondeur sur les plus basses fréquences.

Le petit supra m’a bien surpris par sa puissance. Il est très punchy, moins sage que le Real Blue NC tout en conservant sa signature chaleureuse très agréable. L’ensemble reste d’ailleurs très propre, ne débordant pas sur le reste des fréquences.

Mediums

Comme tout V qui se respecte, on a ici un petit retrait des voix. Ça reste toutefois assez léger. Les médiums ne sont pas bouffés par les basses comme c’est parfois le cas dans cette gamme de prix.

On conserve un peu de chaleur, juste ce qu’il faut pour les amateurs de ce type de sonorité. Teufel maitrise vraiment bien son affaire. Malgré leur léger retrait, les médiums ont une belle prestance.

Aigus

Une fois de plus, le Supreme On m’a semblé plus généreux que le Real Blue NC dans les hautes fréquences. C’est léger, mais ça suffit à offrir à ce petit supra un petit côté clair très agréable.

Les aigus, s’ils restent assez sages, montent donc suffisamment bien pour aérer le son et nous donner un bon niveau de détails.

Scène sonore et précision

Légèrement plus précis que le Real Blue NC, le Supreme On montre aussi une scène un chouïa plus large. Rien d’énorme, mais on profite néanmoins d’une aération un peu plus grande et d’un petit élargissement de la scène.

Le son semble ainsi moins près de la tête. On gagne aussi en précision grâce à des aigus plus rehaussés. Globalement, le Supreme On m’a plus séduit que le Real Blue NC, même s’il se fait écraser par le ténor des ténors : le Hifiman Deva.

Autonomie

Le casque supra de Teufel propose non seulement un bon son, mais aussi une autonomie relativement décente. À volume moyen, on tient environ 30h avec les codecs AAC et SBC. Comptez environ 24h avec AptX.

Connectique Supreme On

L’ensemble est donc suffisant pour plusieurs jours d’écoute. Ça n’atteint toutefois pas le niveau monstrueux de l’excellent Soundcore Life Q30 avec ses plus de 40h d’autonomie.

 

Conclusion

L’avis de ChiFi.fr
  • Design et finitions
  • Confort
  • Qualité sonore
  • Autonomie
4

Résumé

Le Teufel Supreme On est une très bonne surprise venue d’Allemagne. S’il manque de confort pour les porteurs de lunettes, ce casque supra-aural se rattrape avec une sonorité de bonne facture, très fun et chaleureuse.

L’autonomie est dans la bonne moyenne. On profite aussi d’un petit joystick très efficace pour le contrôle de la musique et d’un détecteur de port lui aussi très sympa. Pour 150€, ce casque sans-fil sera à même de satisfaire un public en recherche d’un modèle supra-aural de très bonne qualité !

Jo

Rédacteur depuis des années, je suis récemment tombé dans le chaudron de l'audio. Écouteurs, casques et surtout baladeurs : j'ai une envie irrépressible de tester tout ce qui me passe dans les oreilles !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.